• Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Avant la fin de la lumière

    DP — AELF

    Avant la fin de la lumière,
    Nous te prions, Dieu créateur,
    Pour que, fidèle à ta bonté,
    Tu nous protèges, tu nous gardes.

    Que loin de nous s'enfuient les songes,
    Et les angoisses de la nuit.
    Préserve-nous de l'ennemi :
    Que ton amour sans fin nous garde.

    Exauce-nous, Dieu, notre Père,
    Par Jésus Christ, notre Seigneur,
    Dans l'unité du Saint-Esprit,
    Régnant sans fin dans tous les siècles.

    Antienne

    Dieu puissant, mon rempart et ma foi.

    Psaume : 90

    1 Quand je me tiens sous l'abri du Très-Haut
    et repose à l'ombre du Puissant,
    2 je dis au Seigneur : « Mon refuge,
    mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

    3 C'est lui qui te sauve des filets du chasseur
    et de la peste maléfique ; *
    4 il te couvre et te protège.
    Tu trouves sous son aile un refuge :
    sa fidélité est une armure, un bouclier.

    5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
    ni la flèche qui vole au grand jour,
    6 ni la peste qui rôde dans le noir,
    ni le fléau qui frappe à midi.

    7 Qu'il en tombe mille à tes côtés, +
    qu'il en tombe dix mille à ta droite, *
    toi, tu restes hors d'atteinte.

    8 Il suffit que tu ouvres les yeux,
    tu verras le salaire du méchant.
    9 Oui, le Seigneur est ton refuge ;
    tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

    10 Le malheur ne pourra te toucher,
    ni le danger, approcher de ta demeure :
    11 il donne mission à ses anges
    de te garder sur tous tes chemins.

    12 Ils te porteront sur leurs mains
    pour que ton pied ne heurte les pierres ;
    13 tu marcheras sur la vipère et le scorpion,
    tu écraseras le lion et le Dragon.

    14 « Puisqu'il s'attache à moi, je le délivre ;
    je le défends, car il connaît mon nom.
    15 Il m'appelle, et moi, je lui réponds ;
    je suis avec lui dans son épreuve.

    « Je veux le libérer, le glorifier ; +
    16 de longs jours, je veux le rassasier, *
    et je ferai qu'il voie mon salut. »

    Parole de Dieu : Ap 22, 4-5

    Les serviteurs de Dieu verront son visage, et son nom sera écrit sur leur front. La nuit n’existera plus, ils n’auront plus besoin de la lumière d’une lampe ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera, et ils régneront pour les siècles des siècles.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

     

    V/ Sur ton serviteur, que s'illumine ta face. R/

     

    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

     

    Antienne de Syméon

    Avant de connaître la mort, tu verras le Christ, ton Sauveur.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Notre Seigneur et notre Dieu, tu nous as fait entendre ton amour au matin de la Résurrection ; quand viendra pour nous le moment de mourir, que ton souffle de vie nous conduise en ta présence. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

    Bénédiction

    Que le Seigneur nous bénisse et nous garde,
    le Père, le Fils, et le Saint-Esprit. Amen.

    Hymne : Alma Redemptoris Mater,

    Alma Redemptoris Mater,
    quæ pervia cæli porta manes, et stella maris,
    succurre cadenti, surgere qui curat, populo :
    tu quæ genuisti, natura mirante,
    tuum sanctum Genitorem,
    Virgo prius ac posterius,
    Gabrielis ab ore sumens illud Ave,
    peccatorum miserere.

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Viens bientôt, Sauveur du monde

    CFC — CNPL

    Viens bientôt, Sauveur du monde,
    Lève-toi, clarté d’en haut ;
    Vrai soleil du jour nouveau,
    Viens percer la nuit profonde.

    Ta naissance dans l’histoire
    Transfigure nos tourments
    En douleurs d’enfantement
    Où, déjà, surgit ta gloire.

    Vois le mal et la souffrance
    Et tant d’hommes chancelants
    Dans l’immense enchaînement
    Du mépris et des violences.

    Antienne

    Voici que vient le Seigneur, il vient siéger parmi les princes et recevoir un trône de gloire !

    Psaume : 109

    1 Oracle du Seigneur à mon seigneur :
       « Siège à ma droite, *
    et je ferai de tes ennemis
       le marchepied de ton trône. »

    2 De Sion, le Seigneur te présente
       le sceptre de ta force : *
    « Domine jusqu'au cœur de l'ennemi. »

    3 Le jour où paraît ta puissance,
       tu es prince, éblouissant de sainteté : *
    « Comme la rosée qui naît de l'aurore,
       je t'ai engendré. »

    4 Le Seigneur l'a juré
       dans un serment irrévocable : *
    « Tu es prêtre à jamais
       selon l'ordre du roi Melkisédek. »

    5 À ta droite se tient le Seigneur : *
    il brise les rois au jour de sa colère.

    7 Au torrent il s'abreuve en chemin, *
    c'est pourquoi il redresse la tête.

    Antienne

    Justice et joie sur l’univers ! Le Seigneur vient avec puissance : il est la lumière du monde.

    Psaume : 110

    1 De tout cœur je rendrai grâce au Seigneur
    dans l'assemblée, parmi les justes.
    2 Grandes sont les œuvres du Seigneur ;
    tous ceux qui les aiment s'en instruisent.
    3 Noblesse et beauté dans ses actions :
    à jamais se maintiendra sa justice.

    4 De ses merveilles il a laissé un mémorial ;
    le Seigneur est tendresse et pitié.
    5 Il a donné des vivres à ses fidèles,
    gardant toujours mémoire de son alliance.
    6 Il a montré sa force à son peuple,
    lui donnant le domaine des nations.

    7 Justesse et sûreté, les œuvres de ses mains,
    sécurité, toutes ses lois,
    8 établies pour toujours et à jamais,
    accomplies avec droiture et sûreté !

    9 Il apporte la délivrance à son peuple ; +
    son alliance est promulguée pour toujours :
    saint et redoutable est son nom.

    10 La sagesse commence avec la crainte du Seigneur. +
    Qui accomplit sa volonté en est éclairé.
    À jamais se maintiendra sa louange.

    Antienne

    Vivons avec justice et droiture, attendons la venue du Seigneur.

    Psaume : CANTIQUE (Ap 19)

    1 Alléluia !

    Le salut, la puissance,
    la gloire à notre Dieu,
    Alléluia !
    2 Ils sont justes, ils sont vrais,
    ses jugements.
    Alléluia !

    5 Célébrez notre Dieu,
    serviteurs du Seigneur,
    Alléluia !
    vous tous qui le craignez,
    les petits et les grands.
    Alléluia !

    6 Il règne, le Seigneur,
    notre Dieu tout-puissant,
    Alléluia !
    7 Exultons, crions de joie,
    et rendons-lui la gloire !
    Alléluia !

    Car elles sont venues,
    les Noces de l'Agneau,
    Alléluia !
    Et pour lui son épouse
    a revêtu sa parure.
    Alléluia !

    Parole de Dieu : Ph 4, 4-5

    Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; laissez-moi vous le redire : soyez dans la joie. Que votre sérénité soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche.

    Répons

    R/ Réjouissons-nous dans le Seigneur !
    Réjouissons-nous, car il est proche !


    V/ Tu as aimé, Seigneur, cette terre,
    tu as fait revenir ses déportés. R/


    V/ Justice marchera devant toi,
    et tes pas traceront le chemin. R/

    Antienne

    Les aveugles voient, les morts ressuscitent, l'Évangile est annoncé aux pauvres, alléluia.

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Frères bien-aimés, adressons notre prière confiante au Christ, venu pour sauver tous les hommes :


    R/

    Viens, fruit de la terre et don du ciel !


    Christ Seigneur, par le mystère de ton incarnation, tu as fait connaître au monde la gloire de ta divinité,
    — que ta venue soit notre vie et notre lumière.


    Tu as pris sur toi notre faiblesse,
    — revêts-nous de ta force.


    Venu d'abord dans l'humilité, tu as racheté le monde de sa faute,
    — lors de ta venue glorieuse, libère-nous de tout ce qui témoigne contre nous.


    Toi, le Béni, qui règnes sur toutes choses,
    — dans ta bonté, donne-nous part à l'héritage éternel.

     


    Toi qui sièges à la droite du Père,
    — réjouis nos frères défunts par la lumière de ton visage.

     


    Notre Père

    Oraison

    Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils ; dirige notre joie vers la joie d'un si grand mystère, pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau.


  • Sainte Adélaïde

    Impératrice du Saint Empire (✝ 999)

    ou Alice.
    Elle était à la fois reine d'Italie, reine d'Allemagne et elle sera la première en date des impératrices du Saint Empire-Romain Germanique à la suite de son mariage avec Othon Ier, lorsqu'elle fut veuve du roi d'Italie. Sainte Adelaïde, illustration Anne Floc'h A la mort d'Othon Ier, elle exerça la régence pendant cinq ans, durant l'enfance d'Othon II. Puis à nouveau pendant la minorité d'Othon III. Ce furent pour elle des périodes difficiles, pleines de souffrances et d'épreuves. Mais sa force de caractère et sa bonté, puisées dans sa foi, surmontèrent tous les obstacles. Elle montra toutes les qualités d'un chef d'Etat dans la justice de sa charge et toutes les vertus chrétiennes dans sa charité attentive aux pauvres. Elle consacra les trois dernières années de sa vie à promouvoir le bien de l'Eglise et des pauvres. Elle se montra le ferme appui de la culture occidentale en favorisant le monachisme clunisien. Elle meurt à Seltz, près de Strasbourg, lors d'un voyage qu'elle effectuait dans l'un des nombreux monastères qu'elle avait fondés.
    À l'abbaye de Seltz en Alsace, l'an 999, la naissance au ciel de sainte Adélaïde, qui épousa Otton Ier et devint impératrice. Elle manifesta une gravité pleine de charme aux gens de sa maison, une dignité très noble aux étrangers, une bienveillance infatigable aux pauvres et une largesse très abondante pour honorer les églises de Dieu.

    Martyrologe romain


  • Première lecture

    « Le Seigneur exultera pour toi et se réjouira » (So 3, 14-18a)

    Lecture du livre du prophète Sophonie

    Pousse des cris de joie, fille de Sion !
    Éclate en ovations, Israël !
    Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie,
    fille de Jérusalem !
        Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi,
    il a écarté tes ennemis.
    Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi.
    Tu n’as plus à craindre le malheur.

        Ce jour-là, on dira à Jérusalem :
    « Ne crains pas, Sion !
    Ne laisse pas tes mains défaillir !
        Le Seigneur ton Dieu est en toi,
    c’est lui, le héros qui apporte le salut.
    Il aura en toi sa joie et son allégresse,
    il te renouvellera par son amour ;
    il exultera pour toi et se réjouira,
        comme aux jours de fête. »

        – Parole du Seigneur.

    Cantique

    (Is 12, 2-3, 4bcde, 5-6)

    R/ Jubile, crie de joie,
    car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël.
    (cf. Is 12, 6)

    Voici le Dieu qui me sauve :
    j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
    Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
    il est pour moi le salut.
    Exultant de joie, vous puiserez les eaux
    aux sources du salut.

    « Rendez grâce au Seigneur,
    proclamez son nom,
    annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »
    Redites-le : « Sublime est son nom ! »

    Jouez pour le Seigneur, il montre sa magnificence,
    et toute la terre le sait.
    Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
    car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël !

    Deuxième lecture

    « Le Seigneur est proche » (Ph 4, 4-7)

    Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens

    Frères,
        soyez toujours dans la joie du Seigneur ;
    je le redis : soyez dans la joie.
        Que votre bienveillance soit connue de tous les hommes.
    Le Seigneur est proche.
        Ne soyez inquiets de rien,
    mais, en toute circonstance,
    priez et suppliez, tout en rendant grâce,
    pour faire connaître à Dieu vos demandes.
        Et la paix de Dieu,
    qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir,
    gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.

        – Parole du Seigneur.

    Évangile

    « Que devons-nous faire ? » (Lc 3, 10-18)

    Alléluia. Alléluia.
    L’Esprit du Seigneur est sur moi :
    il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres.
    Alléluia. (cf. Is 61, 1)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

        En ce temps-là,
        les foules qui venaient se faire baptiser par Jean
    lui demandaient :
    « Que devons-nous faire ? »
        Jean leur répondait :
    « Celui qui a deux vêtements,
    qu’il partage avec celui qui n’en a pas ;
    et celui qui a de quoi manger,
    qu’il fasse de même ! »
        Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts)  
    vinrent aussi pour être baptisés ;
    ils lui dirent :
    « Maître, que devons-nous faire ? »
        Il leur répondit :
    « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. »
        Des soldats lui demandèrent à leur tour :
    « Et nous, que devons-nous faire ? »
    Il leur répondit :
    « Ne faites violence à personne,
    n’accusez personne à tort ;
    et contentez-vous de votre solde. »
        Or le peuple était en attente,
    et tous se demandaient en eux-mêmes  
    si Jean n’était pas le Christ.
        Jean s’adressa alors à tous :
    « Moi, je vous baptise avec de l’eau ;
    mais il vient, celui qui est plus fort que moi.
    Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales.
    Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
        Il tient à la main la pelle à vanner
    pour nettoyer son aire à battre le blé,
    et il amassera le grain dans son grenier ;
    quant à la paille,
    il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »
        Par beaucoup d’autres exhortations encore,
    il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

        – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.

    Antienne invitatoire

    Réjouissez-vous dans le Seigneur ! Réjouissez-vous car il est proche !

    Psaume invitatoire : (94)

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

    Hymne : Une voix parcourt la terre

    CFC — CNPL

    Une voix parcourt la terre,
    Dieu s’approche dans la nuit ;
    La semence de lumière
    Donne enfin son fruit.

    Voici l’heure du Royaume,
    L’arbre mort a refleuri ;
    Mais devant le Fils de l’homme,
    Qui pourra tenir ?

    À l’Orient son jour se lève,
    Nul n’échappe à sa venue ;
    Sa Parole comme un glaive
    Met les cœurs à nu.

    Seul le pauvre trouve grâce,
    Seul le pauvre sait aimer :
    Dieu l’invite à prendre place
    Près du Fils aîné.

    Et l’Agneau des sources vives,
    Dieu fait chair en notre temps,
    Chaque jour, sous d’humbles signes,
    Vient à nos devants.

    Offre-lui tes mains ouvertes,
    Prends son corps livré pour toi ;
    Son amour sera ta fête,
    Donne-lui ta foi.

    Marche encore vers la Ville
    Où tes yeux verront l’Agneau,
    Cherche en lui la route à suivre,
    Viens au jour nouveau !

    Antienne

    Le Seigneur est proche : il vient dissiper les ténèbres, il vient éclairer tous les peuples.

    Psaume : 92

    1 Le Seigneur est roi ;
    il s'est vêtu de magnificence,
    le Seigneur a revêtu sa force.

    Et la terre tient bon, inébranlable ;
    2 dès l'origine ton trône tient bon,
    depuis toujours, tu es.

    3 Les flots s'élèvent, Seigneur,
    les flots élèvent leur voix,
    les flots élèvent leur fracas.

    4 Plus que la voix des eaux profondes,
    des vagues superbes de la mer,
    superbe est le Seigneur dans les hauteurs.

    5 Tes volontés sont vraiment immuables :
    la sainteté emplit ta maison,
    Seigneur, pour la suite des temps.

    Antienne

    Que les rochers se changent en plaines, et les hauteurs en large vallée ! Viens, Seigneur, viens, ne tarde plus !

    Psaume : CANTIQUE des trois enfants (Dn 3)

    57 Toutes les œuvres du Seigneur,
       bénissez le Seigneur :
    À lui, haute gloire, louange éternelle !

    58 Vous, les anges du Seigneur,
       bénissez le Seigneur :
    À lui, haute gloire, louange éternelle !

    59 Vous, les cieux,
       bénissez le Seigneur,
    60 et vous, les eaux par-dessus le ciel,
       bénissez le Seigneur,
    61 et toutes les puissances du Seigneur,
       bénissez le Seigneur !

    62 Et vous, le soleil et la lune,
       bénissez le Seigneur,
    63 et vous, les astres du ciel,
       bénissez le Seigneur,
    64 vous toutes, pluies et rosées,
       bénissez le Seigneur !

    65 Vous tous, souffles et vents,
       bénissez le Seigneur,
    66 et vous, le feu et la chaleur,
       bénissez le Seigneur,
    67 et vous, la fraîcheur et le froid,
       bénissez le Seigneur !

    68 Et vous, le givre et la rosée,
       bénissez le Seigneur,
    69 et vous, le gel et le froid,
       bénissez le Seigneur,
    70 et vous, la glace et la neige,
       bénissez le Seigneur !

    71 Et vous, les nuits et les jours,
       bénissez le Seigneur,
    72 et vous, la lumière et les ténèbres,
       bénissez le Seigneur,
    73 et vous, les éclairs, les nuées,
       bénissez le Seigneur :
    À lui, haute gloire, louange éternelle !

    74 Que la terre bénisse le Seigneur :
    À lui, haute gloire, louange éternelle !

    75 Et vous, montagnes et collines,
       bénissez le Seigneur,
    76 et vous, les plantes de la terre,
       bénissez le Seigneur,
    77 et vous, sources et fontaines,
       bénissez le Seigneur !

    78 Et vous, océans et rivières,
       bénissez le Seigneur,
    79 baleines et bêtes de la mer,
       bénissez le Seigneur,
    80 vous tous, les oiseaux dans le ciel,
       bénissez le Seigneur,
    81 vous tous, fauves et troupeaux
       bénissez le Seigneur :
    À lui, haute gloire, louange éternelle !

    82 Et vous, les enfants des hommes,
       bénissez le Seigneur :
    À lui, haute gloire, louange éternelle !

    83 Toi, Israël,
       bénis le Seigneur,
    84 Et vous, les prêtres,
       bénissez le Seigneur,
    85 vous, ses serviteurs,
       bénissez le Seigneur !

    86 Les esprits et les âmes des justes,
       bénissez le Seigneur,
    87 les saints et les humbles de cœur,
       bénissez le Seigneur,
    88 Ananias, Azarias et Misaël,
       bénissez le Seigneur :
    À lui, haute gloire, louange éternelle !

    Bénissons le Père, le Fils et l'Esprit Saint :
    À lui, haute gloire, louange éternelle !
    56 Béni sois-tu, Seigneur, au firmament du ciel :
    À toi, haute gloire, louange éternelle !

    Antienne

    Je mettrai en Sion le salut, et ma gloire en Israël.

    Psaume : 148

    1 Louez le Seigneur du haut des cieux,
    louez-le dans les hauteurs.
    2 Vous, tous ses anges, louez-le,
    louez-le, tous les univers.

    3 Louez-le, soleil et lune,
    louez-le, tous les astres de lumière ;
    4 vous, cieux des cieux, louez-le,
    et les eaux des hauteurs des cieux.

    R/5 Qu’ils louent le nom du Seigneur :
    sur son ordre ils furent créés ;
    6 c’est lui qui les posa pour toujours
    sous une loi qui ne passera pas.

    7 Louez le Seigneur depuis la terre,
    monstres marins, tous les abîmes ;
    8 feu et grêle, neige et brouillard,
    vent d’ouragan qui accomplis sa parole ;

    9 Les montagnes et toutes les collines,
    les arbres des vergers, tous les cèdres ;
    10 les bêtes sauvages et tous les troupeaux,
    le reptile et l’oiseau qui vole ;

    11 les rois de la terre et tous les peuples,
    les princes et tous les juges de la terre ;
    12 tous les jeunes gens et jeunes filles,
    les vieillards comme les enfants.

    R/13 Qu’ils louent le nom du Seigneur,
    le seul au-dessus de tout nom ;
    sur le ciel et sur la terre, sa splendeur :
    14 il accroît la vigueur de son peuple.

    Louange de tous ses fidèles,
    des fils d’Israël, le peuple de ses proches !

    Parole de Dieu : (Rm 13, 11-12)

    C’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière.

    Répons

    R/ Point de ténèbres devant toi,


    * Lumière du monde, alléluia !


    V/ Scrute-moi, Seigneur, connais mon cœur, *


    V/ Conduis-moi sur le chemin d'éternité, *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Zacharie

    Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?

    Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
       de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
       prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
       et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
       et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
       au chemin de la paix.

    Intercession

    Avec confiance, prions le Christ, que le Père a établi juge des vivants et des morts !


    R/

    Viens, Jésus, Sauveur !


    Seigneur Jésus, venu sauver les pécheurs,
    garde-nous de succomber aux assauts du mal.


    Toi qui as annoncé ta venue comme juge,
    manifeste en nous la puissance de ton salut.


    Donne-nous la force de l'Esprit,
    que nous trouvions notre joie à suivre ton chemin de justice.


    Toi, le Béni, qui règnes sur toutes choses,
    accorde-nous de vivre en ce monde dans la fidélité et la sobriété, en espérant la manifestation de ta gloire.


    Notre Père

    Oraison

    Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils ; dirige notre joie vers la joie d'un si grand mystère, pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau.


  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Ferme mes yeux pour revoir tes merveilles

    J.F Frié — Chalet

    Ferme mes yeux pour revoir tes merveilles
    en ce moment que le jour fuit !
    Allume dans la nuit
    une clarté nouvelle !

    Que le silence alentour me console
    de la faiblesse de ma foi,
    puisque j'écoute en moi
    résonner ta parole !

    Jusqu'à demain, si se lève l'aurore,
    je t'abandonne mon esprit !
    Ta grâce me suffit,
    c'est elle que j'implore.

    Antienne

    Fais lever sur nous la lumière de ta face.

    Psaume : 4

    2 Quand je crie, réponds-moi,
    Dieu, ma justice !

    Toi qui me libères dans la détresse,
    pitié pour moi, écoute ma prière !

    3 Fils des hommes,
    jusqu'où irez-vous dans l'insulte à ma gloire, *
    l'amour du néant et la course au mensonge ?

    4 Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle,
    le Seigneur entend quand je crie vers lui.

    5 Mais vous, tremblez, ne péchez pas ;
    réfléchissez dans le secret, faites silence.

    6 Offrez les offrandes justes
    et faites confiance au Seigneur.

    7 Beaucoup demandent :
    « Qui nous fera voir le bonheur ? » *
    Sur nous, Seigneur, que s'illumine ton visage !

    8 Tu mets dans mon cœur plus de joie
    que toutes leurs vendanges et leurs moissons.

    9 Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, *
    car tu me donnes d'habiter, Seigneur,
    seul, dans la confiance.

    Antienne

    Les ténèbres s’en vont, déjà brille la vraie lumière.

    Psaume : 133

    1 Vous tous, bénissez le Seigneur,
    vous qui servez le Seigneur,
    qui veillez dans la maison du Seigneur
    au long des nuits.

    2 Levez les mains vers le sanctuaire,
    et bénissez le Seigneur.
    3 Que le Seigneur te bénisse de Sion,
    lui qui a fait le ciel et la terre !

    Parole de Dieu : Dt 6, 4-8a

    Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces commandements que je te donne aujourd’hui resteront gravés dans ton cœur. Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse, à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

     

    V/ Tu es le Dieu fidèle qui garde son Alliance. R/

     

    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

     

    Antienne de Syméon

    Avant de connaître la mort, tu verras le Christ, ton Sauveur.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Dieu éternel, tu as écouté la prière de ton Christ, et tu l’as délivré de la mort ; ne permets pas que nos cœurs se troublent, rassure-nous dans notre nuit, comble-nous de ta joie, et nous attendrons dans le silence et la paix que se lève sur nous la lumière de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

    Bénédiction

    Que le Seigneur nous bénisse,
    qu’il nous accorde une nuit tranquille
    et nous garde dans la paix. Amen.

    Hymne : Sous l'abri de ta miséricorde

    Sous l'abri de ta miséricorde,
    nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
    Ne méprise pas nos prières
    quand nous sommes dans l'épreuve,
    mais de tous les dangers
    délivre-nous toujours,
    Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse.

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Debout ! Le Seigneur vient !

    CFC — CNPL

    Debout ! Le Seigneur vient !
    Une voix prophétique
    A surgi du désert.
    Un désir, une attente
    Ont mûri nos esprits.
    Préparons-nous !

    Debout ! Le Seigneur vient !
    La parole s’infiltre,
    Elle ébranle nos cœurs.
    Et voici le Royaume,
    Il s’approche, il est là.
    Réveillons-nous !

    Debout ! Le Seigneur vient !
    L’espérance nouvelle
    Entre à flots dans nos vies.
    Son mystère féconde
    Un silence de foi.
    Purifions-nous !

    Debout ! Le Seigneur vient !
    Bienheureux les convives
    Au festin de l’amour.
    Dieu lui-même s’invite
    Et nous verse la joie.
    Rassemblons-nous !

    Le Seigneur vient !

    Antienne

    Réjouis-toi, Jérusalem, voici ton Sauveur, alléluia.

    Psaume : 112

    1 Louez, serviteurs du Seigneur,
    louez le nom du Seigneur !
    2 Béni soit le nom du Seigneur,
    maintenant et pour les siècles des siècles !
    3 Du levant au couchant du soleil,
    loué soit le nom du Seigneur !

    4 Le Seigneur domine tous les peuples,
    sa gloire domine les cieux.
    5 Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ?
    Lui, il siège là-haut.
    6 Mais il abaisse son regard
    vers le ciel et vers la terre.

    7 De la poussière il relève le faible,
    il retire le pauvre de la cendre
    8 pour qu'il siège parmi les princes,
    parmi les princes de son peuple.
    9 Il installe en sa maison la femme stérile,
    heureuse mère au milieu de ses fils.

    Antienne

    J’ai fait approcher ma justice : mon salut n’est pas loin !

    Psaume : 115

    10 Je crois, et je parlerai,
    moi qui ai beaucoup souffert,
    11 moi qui ai dit dans mon trouble :
    « L'homme n'est que mensonge. »

    12 Comment rendrai-je au Seigneur
    tout le bien qu'il m'a fait ?
    13 J'élèverai la coupe du salut,
    j'invoquerai le nom du Seigneur.
    14 Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
    oui, devant tout son peuple !

    15 Il en coûte au Seigneur
    de voir mourir les siens !
    16 Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
       ton serviteur, le fils de ta servante, *
    moi, dont tu brisas les chaînes ?

    17 Je t'offrirai le sacrifice d'action de grâce,
    j'invoquerai le nom du Seigneur.
    18 Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
    oui, devant tout son peuple,
    19 à l'entrée de la maison du Seigneur,
    au milieu de Jérusalem !

    Antienne

    Seigneur, envoie l’Agneau, le souverain de la terre, vers la montagne de Sion.

    Psaume : CANTIQUE (Ph 2)

    6 Le Christ Jésus, +
    ayant la condition de Dieu, *
    ne retint pas jalousement
    le rang qui l'égalait à Dieu.
    7 Mais il s'est anéanti, *
    prenant la condition de serviteur.

    Devenu semblable aux hommes, +
    reconnu homme à son aspect, *
    8 il s'est abaissé,
    devenant obéissant jusqu'à la mort, *
    et la mort de la croix.

    9 C'est pourquoi Dieu l'a exalté : *
    il l'a doté du Nom
    qui est au-dessus de tout nom,

    10 afin qu'au nom de Jésus
    tout genou fléchisse *
    au ciel, sur terre et aux enfers,

    11  et que toute langue proclame :
    « Jésus Christ est Seigneur » *
    à la gloire de Dieu le Père.

    Parole de Dieu : 1 Th 5, 23-24

    Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu’il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ. Il est fidèle, le Dieu qui vous appelle : tout cela, il l’accomplira.

    Répons

    R/ Que l’univers chante et crie de joie :


    * Car le Seigneur vient.


    V/ Je vis un ciel nouveau, une nouvelle terre :
    plus de pleurs, plus de cris, plus de peines. *


    V/ Dieu aura sa demeure parmi nous ;
    nous serons son peuple et lui, Dieu, sera avec nous. *


    V/ Nous ne chercherons plus l’éclat du soleil :
    la gloire de Dieu nous illuminera. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne

    Je suis le Seigneur, je suis le seul Dieu, pas d’autre Sauveur que moi !

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Appelons le Christ, le Sauveur promis, avec tous ceux qui l’attendent :


    R/

    Viens, Seigneur, ne tarde pas.


    Dans la joie, nous attendons ta venue,
    viens combler l’espérance des hommes.


    Toi qui es avant les siècles,
    viens sauver le monde aujourd’hui.


    Toi qui as créé l’univers,
    viens achever l’œuvre de tes mains.


    Toi qui as voulu prendre notre condition mortelle,
    viens nous arracher au pouvoir de la mort.


    Toi qui es venu pour donner ta vie,
    viens redonner vie à nos frères défunts.


    Notre Père

    Oraison

    Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils ; dirige notre joie vers la joie d’un si grand mystère, pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau.


  • Sainte Nino

    Vénérée en Géorgie (4ème s.)

     

    Nina, Ninon, Christine ou Chrétienne.
    Sainte Nino de GéorgieLes Eglises d'Orient la fêtent aujourd'hui. L'Eglise en Occident en fait mémoire aujourd'hui également et la célèbre le 15 décembre. Nous connaissons sa vie par l'écrivain ecclésiastique Rufin qui donna quelques détails sur la conversion de l'Ibérie, région intérieure de l'actuelle Géorgie. Une jeune captive chrétienne, dont on ignore le pays d'origine, devenue esclave à la cour royale de Mzkhéta, non loin de Tbilissi, garde toute sa foi auprès du roi Mirian. Plus que sa grande beauté, c'est son inlassable charité qui la fait aimer et respecter. Ayant obtenu par ses prières la guérison d'un enfant, elle est appelée auprès de la reine Nana qui se meurt. Elle lui rend la santé. Quand le roi veut la récompenser, elle lui dit préférer sa conversion. Le roi en laisse d'abord le soin à sa femme. A quelque temps de là, il demandera à l'archevêque de Constantinople de lui envoyer un évêque pour évangéliser le royaume.
    Sainte Nino se retire dans la région de Bobdé où, dès le IVe siècle, fut construite une cathédrale.
    A Mzekhéta un petit oratoire rappelle aujourd'hui encore ce baptême de la Géorgie.
    Au martyrologe romain au 14 janvier: Au pays des Ibères au delà du Pont Euxin, au IVe siècle, sainte Ninon. Captive chrétienne, elle acquit, par la sainteté de sa vie, un tel respect et admiration de tous qu'elle attira la reine elle-même, dont le fils en bas âge avait retrouvé la santé grâce à ses prières, le roi et tout le peuple, à la foi du Christ.

    Martyrologe romain

     


  • Première lecture

    Élie doit revenir (Si 48, 1-4.9-11)

    Lecture du livre de Ben Sira le Sage

    En ces jours-là,
    le prophète Élie surgit comme un feu,
    sa parole brûlait comme une torche.
    Il fit venir la famine sur Israël,
    et, dans son ardeur, les réduisit à un petit nombre.
    Par la parole du Seigneur, il retint les eaux du ciel,
    et à trois reprises il en fit descendre le feu.
    Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges !
    Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ?

    Toi qui fus enlevé dans un tourbillon de feu
    par un char aux coursiers de feu ;
    toi qui fus préparé pour la fin des temps,
    ainsi qu’il est écrit,
    afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate,
    afin de ramener le cœur des pères vers les fils
    et de rétablir les tribus de Jacob…
    heureux ceux qui te verront,
    heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ;
    nous aussi, nous posséderons la vraie vie.

    – Parole du Seigneur.

    Psaume

    (79 (80), 2ac.3bc, 15-16a, 18-19)

    R/ Dieu, fais-nous revenir ;
    que ton visage s’éclaire,
    et nous serons sauvés !
     
    (Ps 79, 4)

    Berger d’Israël, écoute,
    resplendis au-dessus des Kéroubim !
    Réveille ta vaillance
    et viens nous sauver.

    Dieu de l’univers, reviens !
    Du haut des cieux, regarde et vois :
    visite cette vigne, protège-la,
    celle qu’a plantée ta main puissante.

    Que ta main soutienne ton protégé,
    le fils de l’homme qui te doit sa force.
    Jamais plus nous n’irons loin de toi :
    fais-nous vivre et invoquer ton nom !

    Évangile

    « Élie est déjà venu et ils ne l’ont pas reconnu » (Mt 17, 10-13)

    Alléluia. Alléluia. Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers : tout être vivant verra le salut de Dieu. Alléluia. (cf. Lc 3, 4.6)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    Descendant de la montagne,
    les disciples interrogèrent Jésus :
    « Pourquoi donc les scribes disent-ils
    que le prophète Élie doit venir d’abord ? »
    Jésus leur répondit :
    « Élie va venir
    pour remettre toute chose à sa place.
    Mais, je vous le déclare :
    Élie est déjà venu ;
    au lieu de le reconnaître,
    ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu.
    Et de même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. »
    Alors les disciples comprirent
    qu’il leur parlait de Jean le Baptiste.

    – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.

    Antienne invitatoire

    Allons au-devant de celui qui vient.

    Psaume invitatoire : (94)

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

    Hymne : Dieu est à l’œuvre en cet âge

    D. Rimaud — CNPL

    Dieu est à l’œuvre en cet âge,
    Ces temps sont les derniers.
    Dieu est à l’œuvre en cet âge,
    Son Jour va se lever !
    Ne doutons pas du Jour qui vient,
    La nuit touche à sa fin.
    Et l’Éclat du Seigneur remplira l’univers
    Mieux que l’eau ne couvre les mers !

    Quelle est la tâche des hommes
    Que Dieu vient rassembler,
    Afin de bâtir le Royaume
    Du prince de la Paix ?
    Que peut-on faire pour hâter
    Ce jour tant espéré
    Où l’Éclat du Seigneur remplira l’univers
    Mieux que l’eau ne couvre les mers ?

    Pour que ce jour ne nous perde,
    Ce jour comme un voleur,
    Ne dormons pas aux ténèbres,
    Veillons dans le Seigneur.
    Comme l’éclair part du Levant
    Et va jusqu’au Couchant,
    Il viendra dans sa gloire au-dessus des nuées,
    Le Seigneur qui est Dieu d’amour.

    Que notre marche s’éclaire
    Au signe de Jésus !
    Lui seul peut sauver notre terre
    Où l’homme n’aime plus.
    Il faut défendre l’exploité,
    Ouvrir au prisonnier,
    Et l’Éclat du Seigneur remplira l’univers
    Mieux que l’eau ne couvre les mers !

    Dieu est amour pour son peuple,
    Il aime pardonner.
    Dieu est amour pour son peuple,
    Il veut sa liberté.
    Ne doutons pas du jour qui vient,
    La nuit touche à sa fin.
    Déchirons notre cœur, revenons au Seigneur,
    Car il est le Dieu qui revient.

    Antienne

    Réjouis-toi, Sion, car je viens : j’habiterai au milieu de toi.

    Psaume : 91

    2 Qu'il est bon de rendre grâce au Seigneur,
    de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
    3 d'annoncer dès le matin ton amour,
    ta fidélité, au long des nuits,
    4 sur la lyre à dix cordes et sur la harpe,
    sur un murmure de cithare.

    5 Tes œuvres me comblent de joie ;
    devant l'ouvrage de tes mains, je m'écrie :
    6 « Que tes œuvres sont grandes, Seigneur !
    Combien sont profondes tes pensées ! »

    7 L'homme borné ne le sait pas,
    l'insensé ne peut le comprendre :
    8 les impies croissent comme l'herbe, *
    ils fleurissent, ceux qui font le mal,
    mais pour disparaître à tout jamais.

    9 Toi, qui habites là-haut,
    tu es pour toujours le Seigneur.
    10 Vois tes ennemis, Seigneur,
       vois tes ennemis qui périssent, *
    et la déroute de ceux qui font le mal.

    11 Tu me donnes la fougue du taureau,
    tu me baignes d'huile nouvelle ;
    12 j'ai vu, j'ai repéré mes espions,
    j'entends ceux qui viennent m'attaquer.

    13 Le juste grandira comme un palmier,
    il poussera comme un cèdre du Liban ;
    14 planté dans les parvis du Seigneur,
    il grandira dans la maison de notre Dieu.

    15 Vieillissant, il fructifie encore,
    il garde sa sève et sa verdeur
    16 pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
    Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »

    Antienne

    Chantons le nom du Seigneur et rendons gloire à notre Dieu.

    Psaume : CANTIQUE de Moïse (Dt 32)

    1 Écoutez, cieux, je vais parler !
    Que la terre entende les paroles de ma bouche !
    2 Mon enseignement ruissellera comme la pluie,
    ma parole descendra comme la rosée,
    comme l'ondée sur la verdure,
    comme l'averse sur l'herbe.

    3 C'est le nom du Seigneur que j'invoque ;
    à notre Dieu, reportez la grandeur.
    4 Il est le Rocher : son œuvre est parfaite ;
    tous ses chemins ne sont que justice.
    Dieu de vérité, non pas de perfidie,
    il est juste, il est droit.

    5 Ils l'ont déshonoré, ses fils perdus,
    génération fourbe et tortueuse.
    6 Est-ce là, ce que tu rends au Seigneur,
    peuple stupide et sans sagesse ?
    N'est-ce pas lui, ton père, qui t'a créé,
    lui qui t'a fait et affermi ?

    7 Rappelle-toi les jours de jadis,
    pénètre le cours des âges.
    Interroge ton père, il t'instruira ;
    les anciens te le diront.

    8 Quand le Très-Haut dota les nations,
    quand il sépara les fils d'Adam,
    il fixa les frontières des peuples
    d'après le nombre des fils de Dieu.
    9 Mais le lot du Seigneur, ce fut son peuple,
    Jacob, sa part d'héritage.

    10 Il le trouve au pays du désert,
    chaos de hurlements sauvages.
    Il l'entoure, il l'élève, il le garde
    comme la prunelle de son œil.

    11 Tel un aigle qui éveille sa nichée
    et plane au-dessus de ses petits,
    il déploie son envergure, il le prend,
    il le porte sur ses ailes.
    12 Le Seigneur seul l'a conduit :
    pas de dieu étranger auprès de lui.

    Antienne

    Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? Tu l’as voulu un peu moindre qu’un Dieu.

    Psaume : 8

    R/ 2 Ô Seigneur, notre Dieu,
       qu'il est grand ton nom
       par toute la terre !

    Jusqu'aux cieux, ta splendeur est chantée
    3 par la bouche des enfants, des tout-petits :
    rempart que tu opposes à l'adversaire,
    où l'ennemi se brise en sa révolte.

    4 À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
    la lune et les étoiles que tu fixas,
    5 qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui,
    le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

    6 Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu,
    le couronnant de gloire et d'honneur ;
    7 tu l'établis sur les œuvres de tes mains,
    tu mets toute chose à ses pieds :

    8 les troupeaux de bœufs et de brebis,
    et même les bêtes sauvages,
    9 les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
    tout ce qui va son chemin dans les eaux.

    R/ 10 Ô Seigneur, notre Dieu,
       qu'il est grand ton nom
       par toute la terre !

    Parole de Dieu : (Is 11, 1-2)

    Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur, qui lui inspirera la crainte du Seigneur.

    Répons

    R/ Le Seigneur est avec toi,


    * Marie, pleine de grâce.


    V/ Dieu t’a regardée : il a comblé ton attente. *


    V/ Il vient, le jour se lève ; la terre entière exulte. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Zacharie

    Ce jour-là, le Seigneur donnera un signe aux nations : il rassemblera les dispersés d’Israël !

    Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
       de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
       prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
       et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
       et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
       au chemin de la paix.

    Intercession

    Ô Christ notre Seigneur, dont les prophètes ont annoncé la naissance, fais grandir en nous le désir que tu viennes au monde.


    R/

    Viens, Seigneur Jésus !


    Accorde-nous de vivre en ce monde avec sobriété, justice et ferveur, témoignant ainsi de notre espérance.


    Tu es venu consoler les hommes au cœur brisé : accorde-nous de partager les peines les uns des autres.


    En vue du jour où tu jugeras les vivants et les morts, que ton pardon nous relève et nous garde vigilants.


    Notre Père

    Oraison

    Nous t’en prions, Dieu tout-puissant, que la splendeur de ta gloire se lève en nos cœurs : et l’avènement de ton Fils unique, dissipant les dernières ombres de la nuit, fera voir au grand jour que nous sommes fils de ta lumière.


  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : L'heure s'avance : fais-nous grâce

    C. Duchesneau — CNPL

    L'heure s'avance : fais-nous grâce,
    Toi dont le jour n'a pas de fin.
    Reste avec nous quand tout s'efface,
    Dieu des lumières sans déclin.

    Tu sais toi-même où sont nos peines :
    Porte au Royaume nos travaux.
    Sans toi, notre œuvre serait vaine :
    Viens préparer les temps nouveaux.

    Comme un veilleur attend l'aurore,
    Nous appelons le jour promis.
    Mais si la nuit demeure encore,
    Tiens-nous déjà pour tes amis.

    Dieu qui sans cesse nous enfantes,
    À toi ces derniers mots du jour !
    L'Esprit du Christ en nous les chante
    Et les confie à ton amour.

    Antienne

    Je t’appelle, Seigneur, je tends les mains vers toi.

    Psaume : 87

    2 Seigneur, mon Dieu et mon salut,
    dans cette nuit où je crie en ta présence,
    3 que ma prière parvienne jusqu’à toi,
    ouvre l’oreille à ma plainte.

    4 Car mon âme est rassasiée de malheur,
    ma vie est au bord de l’abîme ;
    5 on me voit déjà descendre à la fosse,*
    je suis comme un homme fini.

    6 Ma place est parmi les morts,
    avec ceux que l’on a tués, enterrés,
    ceux dont tu n’as plus souvenir,
    qui sont exclus, et loin de ta main.

    7 Tu m’as mis au plus profond de la fosse,
    en des lieux engloutis, ténébreux ;
    8 le poids de ta colère m’écrase,
    tu déverses tes flots contre moi.

    9 Tu éloignes de moi mes amis,
    tu m’as rendu abominable pour eux ;
    enfermé, je n’ai pas d’issue :
    10 à force de souffrir, mes yeux s’éteignent.

    Je t’appelle, Seigneur, tout le jour,
    je tends les mains vers toi :
    11 fais-tu des miracles pour les morts ?
    leur ombre se dresse-t-elle pour t’acclamer ?

    12 Qui parlera de ton amour dans la tombe,
    de ta fidélité au royaume de la mort ?
    13 Connaît-on dans les ténèbres tes miracles,
    et ta justice, au pays de l’oubli ?

    14 Moi, je crie vers toi, Seigneur ;
    dès le matin, ma prière te cherche :
    15 pourquoi me rejeter, Seigneur,
    pourquoi me cacher ta face ?

    16 Malheureux, frappé à mort depuis l’enfance,
    je n’en peux plus d’endurer tes fléaux ;
    17 sur moi, ont déferlé tes orages :
    tes effrois m’ont réduit au silence.

    18 Ils me cernent comme l’eau tout le jour,
    ensemble ils se referment sur moi.
    19 Tu éloignes de moi amis et familiers ;
    ma compagne, c’est la ténèbre.

    Parole de Dieu : Jr 14, 7-9b

    Si nos fautes parlent contre nous, agis, Seigneur, pour l’honneur de ton nom ! Tu es au milieu de nous, et ton nom a été invoqué sur nous ; ne nous abandonne pas, Seigneur, notre Dieu.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

     

    V/ Mes jours sont dans ta main, sauve-moi. R/

     

    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

     

    Antienne de Syméon

    Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Seigneur notre Dieu, que la splendeur de la Résurrection nous illumine, pour que nous puissions échapper à l’ombre de la mort et parvenir à la lumière éternelle dans ton Royaume. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

    Bénédiction

    Que le Seigneur qui nous a sauvés par sa croix
    soit pour nous la résurrection et la vie. Amen.

    Hymne : Nous te saluons, Vierge Marie

    Nous te saluons, Vierge Marie,
    servante du Seigneur.
    Ta foi nous a donné
    l'Enfant de la promesse,
    la source de la vie.
    Ève nouvelle,
    montre-nous le Sauveur,
    Jésus Christ, notre frère,
    Sainte Mère de Dieu.

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Toute forme évanouie

    J.F Frié — CNPL

    Toute forme évanouie,
    vers la seule Figure
    tu guides notre vie,
    Jean de la Croix,
    à travers la nuit obscure
    de la foi.

    R/Sans autre lumière
    que celle du cœur,
    nous passerons la dernière
    frontière
    vers le Seigneur.

    Aucun piège ne retient
    ta vigilance extrême,
    ni chair, ni monde, rien,
    ni la beauté,
    et tu vas jusqu'à, toi-même,
    te quitter.

    Sur la pente que ton pas
    encore nous signale,
    nous entendons ta voix
    prier l'Epoux
    de rompre l'ultime voile
    entre vous.

    Quand la parole se tait,
    quand le silence explique,
    au creux de ton secret
    illuminé,
    Il te rencontre, l'unique
    Bien-Aimé.

    Antienne

    Le Seigneur défend les petits, notre Dieu est tendresse.

    Psaume : 114

    1 J'aime le Seigneur :
    il entend le cri de ma prière ;
    2 il incline vers moi son oreille :
    toute ma vie, je l'invoquerai.

    3 J'étais pris dans les filets de la mort,
       retenu dans les liens de l'abîme, *
    j'éprouvais la tristesse et l'angoisse ;
    4 j'ai invoqué le nom du Seigneur :
    « Seigneur, je t'en prie, délivre-moi ! »

    5 Le Seigneur est justice et pitié,
    notre Dieu est tendresse.
    6 Le Seigneur défend les petits :
    j'étais faible, il m'a sauvé.

    7 Retrouve ton repos, mon âme,
    car le Seigneur t'a fait du bien.
    8 Il a sauvé mon âme de la mort, *
    gardé mes yeux des larmes
    et mes pieds du faux pas.

    9 Je marcherai en présence du Seigneur
    sur la terre des vivants.

    Antienne

    Le secours me vient du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

    Psaume : 120

    1 Je lève les yeux vers les montagnes :
    d’où le secours me viendra-t-il ?
    2 Le secours me viendra du Seigneur
    qui a fait le ciel et la terre.

    3 Qu’il empêche ton pied de glisser,
    qu’il ne dorme pas, ton gardien.
    4 Non, il ne dort pas, ne sommeille pas,
    le gardien d’Israël.

    5 Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage,
    se tient près de toi.
    6 Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
    ni la lune, durant la nuit.

    7 Le Seigneur te gardera de tout mal,
    il gardera ta vie.
    8 Le Seigneur te gardera, au départ et au retour,
    maintenant, à jamais.

    Antienne

    Ton chemin sera connu sur la terre, ton salut parmi toutes les nations.

    Psaume : CANTIQUE (Ap 15)

    3 Grandes, merveilleuses, tes œuvres,
    Seigneur, Dieu de l'univers !

    Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,
    Roi des nations.

    4 Qui ne te craindrait, Seigneur ?
    À ton nom, qui ne rendrait gloire ?

    Oui, toi seul es saint ! +
    Oui, toutes les nations viendront
       et se prosterneront devant toi ; *
    oui, ils sont manifestés, tes jugements.

    Parole de Dieu : 2 P 3. 8b-9

    Pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour. Le Seigneur n’est pas en retard pour tenir sa promesse, comme le pensent certaines personnes ; c’est pour vous qu’il patiente : car il n’accepte pas d’en laisser quelques-uns se perdre ; mais il veut que tous aient le temps de se convertir.

    Répons

    R/ Notre âme attend le Seigneur.


    * En lui la joie de notre cœur.


    V/ Son salut est proche de ceux qui le craignent.


    V/ Sa gloire habitera notre terre.


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne

    Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut !

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Seigneur Jésus, Berger du peuple de Dieu,
    rassemble ton Église dans l’unité de la foi et de l’amour.


    R/

    Visite-nous par ton amour !


    Viens en aide aux pasteurs de ton peuple, 
    — qu’ils conduisent leurs frères dans la vérité, jusqu’au jour de ta venue.


    Choisis parmi nous des messagers de ta parole, 
    — qu’ils annoncent l’Évangile à toute la terre.


    Prends pitié de ceux qui peinent et défaillent en chemin, 
    — donne-leur de rencontrer le soutien d’un ami.


    Reconnais ceux qui ont ici-bas écouté ta voix, 
    — fais-les entrer dans la paix du ciel.


    Notre Père

    Oraison

    Dieu qui inspiras à ton prêtre saint Jean un extraordinaire amour de la croix et le renoncement total à lui-même, fais qu'en nous attachant à le suivre, nous parvenions à la contemplation éternelle de ta gloire.


  •  

    Saint Jean de la Croix Carme, docteur de l'Église (✝ 1591)

     

    Juan  est né en Vieille-Castille dans une famille pauvre. Il est très jeune quand meurt son père. Sa mère doit se louer comme nourrice. Lui-même, pour payer ses études, travaille comme infirmier à l'hôpital de la ville. A 21 ans, il décide d'entrer chez les Pères Carmes et ses supérieurs l'envoient à l'Université de Salamanque. Il aspire à retrouver la règle primitive de l'Ordre, faite d'austérité et de prière, mais il n'essuie que des refus. Devenu prêtre, il songe à changer d'Ordre religieux, quand Dieu lui fait rencontrer sainte Thérèse d'Avila. Jean de la Croix (1542-1591)Avec elle, il réalisera cette réforme dans une vie toute faite d'absolu. Il devint ainsi, auprès de ses frères, un signe de contradiction. On l'emprisonne neuf mois à Tolède, menottes aux mains, dans un cachot. Et, de son âme dépouillée de tout appui humain, jaillira le " Cantique spirituel ". Il finit par s'enfuir et il est recueilli par des carmélites déchaussées. Commence alors pour Jean de la Croix, une période d'activité rayonnante, ouvrant à tous, carmes et carmélites, gens du peuple et universitaires, l'étroit sentier de la parfaite docilité à l'Esprit-Saint. De retour en Castille, il exerce de lourdes responsabilité, tout en désirant la parfaite ressemblance d'amour avec son Seigneur crucifié. Démis de toute charge, malade, calomnié, enfin se déchire la "toile de cette vie", il entre dans la vision de Dieu et va chanter son Cantique spirituel. "A la fin du jour, c'est sur l'amour qu'on vous examinera." (St Jean de la Croix - Maxime 80)
    Illustration: Prier avec Jean de la Croix (jeunes cathos)
    Il faisait partie des Saints patrons des JMJ de Madrid.
    - Prier avec l'icône de saint Jean de la Croix, vidéo webTV CEF
    Le 16 février 2011, le Saint-Père a tracé le portrait de saint Jean de la Croix, "ami spirituel de sainte Thérèse d'Avila, qui réforma avec elle le Carmel, et qui a été proclamé par Pie XI en 1926 Docteur de l'Église". Le Doctor Mysticus est né en 1542 près d'Avila (Espagne) dans une famille pauvre. Devenu carme, il fut ordonné prêtre en 1567 puis prit le nom de Jean de la Croix lors de ses voeux définitifs. C'est lors de sa première messe qu'il rencontra Thérèse, laquelle lui exposa son projet de réforme de leur ordre religieux. Son étroite collaboration à la réforme fut pour lui source de souffrances, y compris une incarcération injuste. Alors qu'il se préparait à gagner le Mexique, il tomba malade et mourut en décembre 1591. Clément X le béatifia en 1675 et Benoît XIII le canonisa en 1726.
    Benoît XVI a rappelé que saint Jean de la Croix est "considéré comme l'un des poètes lyriques majeurs de la littérature espagnole. Ses oeuvres principales sont Montée au Mont Carmel, Nuit obscure, Le cantique spirituel, La vive flamme de l'amour. Dans le cantique, il présente un chemin de purification de l'âme... Dans la flamme il poursuit ce projet, décrivant en détail l'état de l'union transformatrice avec Dieu... La Montée au Mont Carmel est un itinéraire spirituel centré sur la purification progressive de l'âme, nécessaire pour atteindre le sommet de la perfection chrétienne que le Mont Carmel symbolise". Puis il a indiqué que "Nuit obscure décrit l'aspect de l'intervention divine dans le processus de purification de l'âme. L'effort humain est de fait incapable de parvenir seul à la racine  des mauvaises inclinations et habitudes. Il ne peut que les freiner, sans pouvoir les déraciner car pour ce la personne a besoin de l'action de Dieu qui, seul, peut purifier radicalement l'esprit en le disposant à s'unir à lui".
    "Le rythme croissant de la foi, de l'espérance et de la charité, va de pair avec l'action purificatrice et la progressive union à Dieu, jusqu'à s'y conformer totalement. Parvenu à ce but, l'âme est immergée dans la vie trinitaire... C'est pourquoi Jean de la Croix soutient que qu'il n'y a pas de véritable union avec Dieu qui ne culmine dans la fusion trinitaire". Le Saint-Père a conclu en se demandant si la vie du Docteur mystique pouvait servir de modèle au chrétien d'aujourd'hui, ou bien si elle est réservée à des âmes choisies pour suivre la voie de la purification et de l'ascèse. "Cheminer avec le Christ -a dit Benoît XVI- n'est pas un poids supplémentaire à celui déjà pesant de notre vie... C'est une chose totalement distincte, une lumière et une force qui nous aide à porter le poids de l'existence. Se laisser aimer par le Christ est la lumière qui nous soutient dans l'avancée quotidienne vers la sainteté, qui est un processus personnel ardu... Demandons à Dieu de nous aider à être saints, à nous laisser aimer, car c'est la vocation même de chacun de nous". (source: VIS 20110216 520)
    Mémoire de saint Jean de la Croix, prêtre et docteur de l'Église. Sur le conseil de sainte Thérèse de Jésus, il entreprit, le premier parmi ses frères, la réforme de l'Ordre du Carmel, qu'il soutint par des travaux et des oeuvres sans nombre, ainsi que par d'âpres tribulations. Au témoignage de ses écrits, en cherchant à mener une vie cachée dans le Christ et consumé par la flamme de l'amour de Dieu, il accomplit, à travers une nuit obscure, sa montée vers Dieu et s'endormit dans le Seigneur à Ubéda en Espagne, en 1591.

    Martyrologe romain

    A la fin du jour, c'est sur l'amour qu'on vous examinera.

    St Jean de la Croix - Maxime 80

  • Première lecture

    « Si tu avais prêté attention à mes commandements ! » (Is 48, 17-19)

    Lecture du livre du prophète Isaïe

    Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur,
    Saint d’Israël :
    Je suis le Seigneur ton Dieu,
    je te donne un enseignement utile,
    je te guide sur le chemin où tu marches.
    Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements,
    ta paix serait comme un fleuve,
    ta justice, comme les flots de la mer.
    Ta postérité serait comme le sable,
    comme les grains de sable, ta descendance ;
    son nom ne serait ni retranché
    ni effacé devant moi.

    – Parole du Seigneur.

    Psaume

    (1, 1-2, 3, 4.6)

    R/ Qui marche à ta suite, Seigneur,
    aura la lumière de la vie.
     
    (cf. Jn 8, 12)

    Heureux est l’homme
         qui n’entre pas au conseil des méchants,
    qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
    ne siège pas avec ceux qui ricanent,
    mais se plaît dans la loi du Seigneur
    et murmure sa loi jour et nuit !

    Il est comme un arbre
         planté près d’un ruisseau,
    qui donne du fruit en son temps,
    et jamais son feuillage ne meurt ;
    tout ce qu’il entreprend réussira.
    Tel n’est pas le sort des méchants.

    Mais ils sont comme la paille
         balayée par le vent,
    Le Seigneur connaît le chemin des justes,
    mais le chemin des méchants se perdra.

    Évangile

    Ils n’écoutent ni Jean ni le Fils de l’homme. (Mt 11, 16-19)

    Alléluia, Alléluia. Le Seigneur vient : allez à sa rencontre ! C’est lui le Prince de la paix. Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus déclarait aux foules :
    « À qui vais-je comparer cette génération ?
    Elle ressemble à des gamins assis sur les places,
    qui en interpellent d’autres en disant :
    “Nous vous avons joué de la flûte,
    et vous n’avez pas dansé.
    Nous avons chanté des lamentations,
    et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.”
    Jean est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas,
    et l’on dit : “C’est un possédé !”
    Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit,
    et l’on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne,
    un ami des publicains et des pécheurs.”
    Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste
    à travers ce qu’elle fait. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.

    Antienne invitatoire

    Réjouissez-vous dans le Seigneur, réjouissez-vous, car il est proche.

    Psaume invitatoire : (94)

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

    Hymne : Toute forme évanouie

    J.F Frié — CNPL

    Toute forme évanouie,
    vers la seule Figure
    tu guides notre vie,
    Jean de la Croix,
    à travers la nuit obscure
    de la foi.

    R/Sans autre lumière
    que celle du cœur,
    nous passerons la dernière
    frontière
    vers le Seigneur.

    Aucun piège ne retient
    ta vigilance extrême,
    ni chair, ni monde, rien,
    ni la beauté,
    et tu vas jusqu'à, toi-même,
    te quitter.

    Sur la pente que ton pas
    encore nous signale,
    nous entendons ta voix
    prier l'Epoux
    de rompre l'ultime voile
    entre vous.

    Quand la parole se tait,
    quand le silence explique,
    au creux de ton secret
    illuminé,
    Il te rencontre, l'unique
    Bien-Aimé.

    Antienne

    Lève les yeux, Jérusalem, vois la puissance de ton Roi : le Sauveur vient briser tes chaînes.

    Psaume : 50

    3 Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
    selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
    4 Lave-moi tout entier de ma faute,
    purifie-moi de mon offense.

    5 Oui, je connais mon péché,
    ma faute est toujours devant moi.
    6 Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
    ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

    Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
    être juge et montrer ta victoire.
    7 Moi, je suis né dans la faute,
    j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

    8 Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
    dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
    9 Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
    lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

    10 Fais que j’entende les chants et la fête :
    ils danseront, les os que tu broyais.
    11 Détourne ta face de mes fautes,
    enlève tous mes péchés.

    12 Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
    renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
    13 Ne me chasse pas loin de ta face,
    ne me reprends pas ton esprit saint.

    14 Rends-moi la joie d’être sauvé ;
    que l’esprit généreux me soutienne.
    15 Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
    vers toi, reviendront les égarés.

    16 Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
    et ma langue acclamera ta justice.
    17 Seigneur, ouvre mes lèvres,
    et ma bouche annoncera ta louange.

    18 Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
    tu n’acceptes pas d’holocauste.
    19 Le sacrifice qui plaît à Dieu,
       c’est un esprit brisé ; *
    tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
       un cœur brisé et broyé.

    20 Accorde à Sion le bonheur,
    relève les murs de Jérusalem.
    21 Alors tu accepteras de justes sacrifices,
       oblations et holocaustes ; *
    alors on offrira des taureaux sur ton autel.

    Antienne

    Relevez la tête, votre délivrance est proche.

    Psaume : CANTIQUE d'Habaquq (Ha 3)

    2 Seigneur, j'ai entendu parler de toi ;
    devant ton œuvre, Seigneur, j'ai craint !
    Dans le cours des années, fais-la revivre,
    dans le cours des années, fais-la connaître !

    Quand tu frémis de colère,
    souviens-toi d'avoir pitié.

    3 Dieu vient de Téman,
    et le saint, du Mont de Paran ;
    sa majesté couvre les cieux,
    sa gloire emplit la terre.

    4 Son éclat est pareil à la lumière ; +
    deux rayons sortent de ses mains :
    là se tient cachée sa puissance.

    13 Tu es sorti pour sauver ton peuple
    pour sauver ton messie.

    15 Tu as foulé, de tes chevaux, la mer
    et le remous des eaux profondes.

    16 J'ai entendu et mes entrailles ont frémi ; +
    à cette voix, mes lèvres tremblent,
    la carie pénètre mes os.

    Et moi je frémis d'être là, +
    d'attendre en silence le jour d'angoisse
    qui se lèvera sur le peuple dressé contre nous.

    17 Le figuier n'a pas fleuri ;
    pas de récolte dans les vignes.
    Le fruit de l'olivier a déçu ;
    dans les champs, plus de nourriture.
    L'enclos s'est vidé de ses brebis,
    et l'étable, de son bétail.

    18 Et moi, je bondis de joie dans le Seigneur,
    j'exulte en Dieu, mon Sauveur !
    Le Seigneur mon Dieu est ma force ; +
    il me donne l'agilité du chamois,
    il me fait marcher dans les hauteurs.

    Antienne

    Alléluia !

    Psaume : 147

    12 Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
    Célèbre ton Dieu, ô Sion !

    13 Il a consolidé les barres de tes portes,
    dans tes murs il a béni tes enfants ;
    14 il fait régner la paix à tes frontières,
    et d’un pain de froment te rassasie.

    15 Il envoie sa parole sur la terre :
    rapide, son verbe la parcourt.
    16 Il étale une toison de neige,
    il sème une poussière de givre.

    17 Il jette à poignées des glaçons ;
    devant ce froid, qui pourrait tenir ?
    18 Il envoie sa parole : survient le dégel ;
    il répand son souffle : les eaux coulent.

    19 Il révèle sa parole à Jacob,
    ses volontés et ses lois à Israël.
    20 Pas un peuple qu’il ait ainsi traité ;
    nul autre n’a connu ses volontés.

    Parole de Dieu : (Jr 30, 21.22)

    La communauté d’Israël aura pour prince l’un des siens, un chef né au milieu d’elle. Je lui permettrai d’approcher et il aura accès auprès de moi. Vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. Parole du Seigneur.

    Répons

    R/ Que l’univers chante et crie de joie :


    * Car le Seigneur vient.


    V/ Amour et vérité se rencontrent. *


    V/ Justice et paix s’embrassent. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Zacharie

    Allez dire à ceux qui tremblent : Courage ! Voici votre Dieu !

    Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
       de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
       prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
       et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
       et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
       au chemin de la paix.

    Intercession

    Seigneur Jésus, venu nous appeler à ton Royaume de lumière, que cette lumière éclaire nos vies.


    R/

    Tu es proche, Seigneur : vienne ton jour !


    Tu te tiens, comme un inconnu, au milieu de nous :
    — accorde aux hommes de notre temps de reconnaître ton visage.


    Tu es plus proche de nous que nous-mêmes : 
    — fais-nous la grâce de te préférer à tout.


    Tu nous aimes d’un amour sans condition :
    — apprends-nous à nous accueillir les uns les autres.


    Ta miséricorde te porte au secours des hommes éprouvés :
    — viens au-devant de ceux qui t’attendent sans le savoir.


    Notre Père

    Oraison

    Dieu qui inspiras à ton prêtre saint Jean un extraordinaire amour de la croix et le renoncement total à lui-même, fais qu'en nous attachant à le suivre, nous parvenions à la contemplation éternelle de ta gloire.


  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : En toi Seigneur, nos vies reposent

    CFC — CNPL

    En toi Seigneur, nos vies reposent
    Et prennent force dans la nuit ;
    Tu nous prépares à ton aurore
    Et tu nous gardes dans l'Esprit.

    Déjà levé sur d'autres terres,
    Le jour éveille les cités ;
    Ami des hommes, vois leur peine
    Et donne-leur la joie d'aimer.

    Vainqueur du mal et des ténèbres,
    Ô Fils de Dieu ressuscité,
    Délivre-nous de l'adversaire
    Et conduis-nous vers ta clarté !

    Antienne

    Viens, Seigneur, montre-moi le chemin de vie.

    Psaume : 15

    1 Garde-moi, mon Dieu :
    j'ai fait de toi mon refuge.
    2 J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
    Je n'ai pas d'autre bonheur que toi. »

    3 Toutes les idoles du pays,
       ces dieux que j'aimais, +
    ne cessent d'étendre leurs ravages, *
    et l'on se rue à leur suite.
    4 Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
    leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

    5 Seigneur, mon partage et ma coupe :
    de toi dépend mon sort.
    6 La part qui me revient fait mes délices ;
    j'ai même le plus bel héritage !

    7 Je bénis le Seigneur qui me conseille :
    même la nuit mon cœur m'avertit.
    8 Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
    il est à ma droite : je suis inébranlable.

    9 Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
    ma chair elle-même repose en confiance :
    10 tu ne peux m'abandonner à la mort
    ni laisser ton ami voir la corruption.

    11 Tu m'apprends le chemin de la vie : +
    devant ta face, débordement de joie !
    À ta droite, éternité de délices !

    Parole de Dieu : 1 Th 5, 23

    Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu’il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

     

    V/ Je suis sûr de toi, tu es mon Dieu. R/

     

    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

     

    Antienne de Syméon

    Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Seigneur, notre part d’héritage, donne-nous de ne chercher qu’en toi notre bonheur et d’attendre avec confiance, au-delà de la nuit de notre mort, la joie de vivre en ta présence. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

    Bénédiction

    Que la paix de Dieu
    garde notre cœur et nos pensées
    dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Amen.

    Hymne : Heureuse es-tu, Vierge Marie !

    Heureuse es-tu, Vierge Marie !
    Par toi, le salut est entré dans le monde.
    Comblée de gloire, tu te réjouis devant le Seigneur,
    tu cries de joie à l'ombre de ses ailes.
    Sainte Mère de Dieu,
    prie pour nous, pauvres pécheurs.

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Vienne le juste comme rosée

    Cl. Bernard — CNPL

    Vienne le juste comme rosée,
    La terre s’ouvre à notre Sauveur :

    Terre brûlante comme un désert,
    Terre en genèse offerte à l’Esprit,
    Quand donc verras-tu s’éveiller
    La semence divine ?

    Vienne le juste comme rosée,
    La terre s’ouvre à notre Sauveur !

    Vienne sa gloire en nous demeurer,
    La terre s’ouvre au feu de son jour :

    Terre aux maisons si pauvres d’amour,
    Terre où Dieu même cherche cité.
    Quand donc verras-tu dans nos corps
    La lumière divine ?

    Vienne sa gloire en nous demeurer,
    La terre s’ouvre au feu de son jour !

    Vienne justice pour l’opprimé,
    La terre s’ouvre au libérateur :

    Terre où la mort défie son vainqueur,
    Terre aux espoirs trop vite oubliés,
    Quand donc verras-tu se lever
    Les aurores divines ?

    Vienne justice pour l’opprimé,
    La terre s’ouvre au libérateur !

    Vienne la source où l’homme renaît,
    La terre s’ouvre au fleuve de vie :

    Terre où jeunesse tôt se flétrit,
    Terre en appel d’un monde nouveau,
    Quand donc verras-tu refleurir
    Nos enfances divines ?

    Vienne la source où l’homme renaît,
    La terre s’ouvre au fleuve de vie !

    Antienne

    En ces jours-là, justice fleurira et grande paix pour toujours.

    Psaume : 71 - I

    1 Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
    à ce fils de roi ta justice.
    2 Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
    qu’il fasse droit aux malheureux !

    3 Montagnes, portez au peuple la paix,
    collines, portez-lui la justice !
    4 Qu’il fasse droit aux malheureux de son peuple,
    qu’il sauve les pauvres gens, qu’il écrase l’oppresseur !

    5 Qu’il dure sous le soleil et la lune
    de génération en génération !
    6 Qu’il descende comme la pluie sur les regains,
    une pluie qui pénètre la terre.

    7 En ces jours-là, fleurira la justice,
    grande paix jusqu’à la fin des lunes !
    8 Qu’il domine de la mer à la mer,
    et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

    9 Des peuplades s’inclineront devant lui,
    ses ennemis lècheront la poussière.
    10 Les rois de Tarsis et des Iles
    apporteront des présents.

    Les rois de Saba et de Seba
    feront leur offrande.
    11 Tous les rois se prosterneront devant lui,
    tous les pays le serviront.

    Antienne

    En lui seront bénis tous les peuples ; ils le diront bienheureux, alléluia !

    Psaume : 71 - II

    12 Il délivrera le pauvre qui appelle
    et le malheureux sans recours.
    13 Il aura souci du faible et du pauvre,
    du pauvre dont il sauve la vie.

    14 Il les rachète à l’oppression, à la violence ;
    leur sang est d’un grand prix à ses yeux.
    15 Qu’il vive ! On lui donnera l’or de Saba. *
    On priera sans relâche pour lui ;
       tous les jours, on le bénira.

    16 Que la terre jusqu’au sommet des montagnes
       soit un champ de blé : *
    et ses épis onduleront comme la forêt du Liban !
    Que la ville devienne florissante
    comme l’herbe sur la terre !

    17 Que son nom dure toujours ;
    sous le soleil, que subsiste son nom !
    En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
    que tous les pays le disent bienheureux !

    18 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
    lui seul fait des merveilles !
    19 Béni soit à jamais son nom glorieux,
    toute la terre soit remplie de sa gloire !
       Amen ! Amen !

    Antienne

    Vienne le Seigneur, le roi de la gloire ! Vienne le Messie, le Fils de Dieu !

    Psaume : CANTIQUE (Ap 11-12)

    11.17 À toi, nous rendons grâce, +
    Seigneur, Dieu de l'univers, *
    toi qui es, toi qui étais !

    Tu as saisi ta grande puissance
    et pris possession de ton règne.

    18 Les peuples s'étaient mis en colère, +
    alors, ta colère est venue *
    et le temps du jugement pour les morts,

    le temps de récompenser tes serviteurs,
       les saints, les prophètes, *
    ceux qui craignent ton nom,
       les petits et les grands.

    12.10 Maintenant voici le salut +
    et le règne et la puissance de notre Dieu, *
    voici le pouvoir de son Christ !

    L'accusateur de nos frères est rejeté, *
    lui qui les accusait, jour et nuit,
       devant notre Dieu.

    11 Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau, +
    par la parole dont ils furent les témoins : *
    renonçant à l'amour d'eux-mêmes,
       jusqu'à mourir.

    12 Soyez donc dans la joie, *
    cieux,
       et vous, habitants des cieux !

    Parole de Dieu : Jc 5, 7-8.9b

    Frères, en attendant la venue du Seigneur, ayez de la patience. Voyez le cultivateur : il attend les produits précieux de la terre avec patience, jusqu’à ce qu’il ait fait la première et la dernière récoltes. Ayez de la patience, vous aussi, et soyez fermes, car la venue du Seigneur est proche. Voyez : le Juge est à notre porte.

    Répons

    R/ À toi, Dieu, nous rendons grâce :


    * Ton Nom est proche.


    V/ De toi vient le relèvement. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne

    Épouse du Christ, par ta patience tu obtiens la vie ; toi qui n’as pas servi le monde, tu resplendis avec les anges : par ton sang, tu as vaincu l’ennemi.

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Verbe éternel, dans ces temps qui sont les derniers, tu as pris notre nature, fais de notre vie une marche vers le Royaume des cieux.


    R/

    Viens, Seigneur Jésus !


    Vraie lumière, qui éclaires tout homme en ce monde,
    — dissipe les ténèbres de notre ignorance.


    Fils unique, qui es dans le sein du Père,
    — donne-nous de comprendre combien Dieu nous aime.


    Christ Jésus, né comme un homme parmi les hommes,
    — conforme-nous à ton image pour faire de nous des enfants de Dieu.


    Toi qui brises les portes de nos prisons,
    — accueille au festin des noces ceux qui mendient leur pain à ta porte.


    Notre Père

    Oraison

    Permets, nous t’en prions, Seigneur, que l’intercession de sainte Lucie ranime notre ferveur, afin que nous puissions chanter aujourd’hui son martyre et contempler sa gloire auprès de toi.


  • Sainte Lucie de Syracuse

    Vierge et martyre en Sicile (✝ v. 305)

     

    Vierge et martyre à Syracuse, elle est victime de la persécution de Dioclétien en 304. Son nom même évoque la lumière, mais sa vie reste dans l'ombre. Elle fut très populaire et son culte remonte aux premiers siècles. Il s'étendit jusqu'en Scandinavie, en particulier en Suède où la fête païenne de la lumière et des mauvais esprits qui luttent contre elle, a été remplacée par la fête de sainte Lucie. A cette date, ce sont les longues nuits de l'hiver nordique. Nous connaissons aussi de longues nuits dans les doutes de notre foi. La rédaction de sa 'passion' date du Ve voire du VIe siècle et beaucoup de détails y sont légendaires: enfermée dans un lieu de prostitution, elle sut résister à toute avance; attelée à deux boeufs pour l'écarteler, ils ne purent bouger; mise sur un bûcher, les flammes s'éloignèrent d'elle. Ses reliques vénérées à Syracuse ont été transportées d'abord à Constantinople et actuellement à Venise. Saint Thomas d'Aquin parle d'elle à deux reprises dans sa 'Somme théologique'.
    Elle se serait rendue en pèlerinage à Catane sur le tombeau de sainte Agathe pour demander la guérison de sa mère. Ce miracle accompli elle distribua sa fortune aux pauvres. Dénoncée comme chrétienne, condamnée à être livrée à des débauchés, elle fut comme une 'colonne inébranlable' d'après une hymne... De cette 'fabuleuse' passion, nous retiendrons la réponse qu'elle fit à son juge: "Toi tu gardes les volontés de tes princes et moi j'observe nuit et jour les volontés de mon Dieu... Toi tu désires leur plaire et moi je n'ai d'autre ambition que de plaire au Christ seul. Fais donc ce qui te semble utile et moi je ferai ce qui sera utile au salut de mon âme".
    De Syracuse où elle était l'objet d'une dévotion fort tendre dès le IVe siècle, son culte se répandit dans tout l'occident. La Corse du Moyen Age lui a dédié quelque vingt-neuf sanctuaires. (d'après 'Église de Corse en prière' - diocèse d'Ajaccio)
    - vidéo de la webTV de la CEF: Fête de Sainte Lucie à Ville di Pietrabugno.

    Illustration: photo prise dans une église de la citadelle de Rhodes. Elle représente Sainte Lucie (XIVe siècle, école toscane)
    Mémoire de sainte Lucie, vierge et martyre à Syracuse en Sicile, vers 300. Tant qu'elle vécut, elle garda sa lampe allumée pour aller au-devant de l'Époux et, conduite à la mort pour le Christ, elle mérita d'entrer avec lui dans la salle des noces et de posséder la lumière qui n'a pas de fin.

    Martyrologe romain

     


  • Première lecture

    « Ton rédempteur, c’est le Dieu Saint d’Israël » (Is 41, 13-20)

    Lecture du livre du prophète Isaïe

    C’est moi, le Seigneur ton Dieu,
    qui saisis ta main droite,
    et qui te dis :
    « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide. »
    Ne crains pas, Jacob, pauvre vermisseau,
    Israël, pauvre mortel.
    Je viens à ton aide – oracle du Seigneur ;
    ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël.
    J’ai fait de toi un traîneau à battre le grain,
    tout neuf, à double rang de pointes :
    tu vas briser les montagnes, les broyer ;
    tu réduiras les collines en menue paille ;
    tu les vanneras, un souffle les emportera,
    un tourbillon les dispersera.
    Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur ;
    dans le Saint d’Israël, tu trouveras ta louange.
    Les pauvres et les malheureux cherchent de l’eau,
    et il n’y en a pas ;
    leur langue est desséchée par la soif.
    Moi, le Seigneur, je les exaucerai,
    moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas.
    Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves,
    et des sources au creux des vallées.
    Je changerai le désert en lac,
    et la terre aride en fontaines.
    Je planterai dans le désert le cèdre et l’acacia,
    le myrte et l’olivier ;
    je mettrai ensemble dans les terres incultes
    le cyprès, l’orme et le mélèze,
    afin que tous regardent et reconnaissent,
    afin qu’ils considèrent et comprennent
    que la main du Seigneur a fait cela,
    que le Saint d’Israël en est le créateur.

    – Parole du Seigneur.

    Psaume

    (144 (145), 1.9, 10-11, 12-13ab)

    R/ Le Seigneur est tendresse et pitié,
    lent à la colère et plein d’amour.
     
    (Ps 144, 8)

    Je t’exalterai, mon Dieu, mon Roi,
    je bénirai ton nom toujours et à jamais !
    La bonté du Seigneur est pour tous,
    sa tendresse, pour toutes ses œuvres,

    Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
    et que tes fidèles te bénissent !
    Ils diront la gloire de ton règne,
    ils parleront de tes exploits,

    Ils annonceront aux hommes tes exploits,
    la gloire et l’éclat de ton règne :
    ton règne, un règne éternel,
    ton empire, pour les âges des âges.

    Évangile

    « Personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste » (Mt 11, 11-15)

    Alléluia, Alléluia. Ciel, répands ta rosée ! Nuées, faites pleuvoir le juste ! Terre, ouvre-toi, que germe le Sauveur ! Alléluia. (cf. Is 45, 8)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus déclarait aux foules :
    « Amen, je vous le dis :
    Parmi ceux qui sont nés d’une femme,
    personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ;
    et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux
    est plus grand que lui.

    Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent,
    le royaume des Cieux subit la violence,
    et des violents cherchent à s’en emparer.
    Tous les Prophètes, ainsi que la Loi,
    ont prophétisé jusqu’à Jean.
    Et, si vous voulez bien comprendre,
    c’est lui, le prophète Élie qui doit venir.
    Celui qui a des oreilles,
    qu’il entende ! »

    – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.

    Antienne invitatoire

    Le Roi va venir, venez, adorons-le.

    Psaume invitatoire : (94)

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

    Hymne : Voici le temps du long désir

    CFC — CFC

    Voici le temps du long désir
    Où l’homme apprend son indigence,
    Chemin creusé pour accueillir
    Celui qui vient combler les pauvres.

    Pourquoi l’absence dans la nuit,
    Le poids du doute et nos blessures,
    Sinon pour mieux crier vers lui,
    Pour mieux tenir dans l’espérance ?

    Et si nos mains, pour t’appeler,
    Sont trop fermées sur leurs richesses,
    Seigneur Jésus, dépouille-les
    Pour les ouvrir à ta rencontre.

    L’amour en nous devancera
    Le temps nouveau que cherche l’homme ;
    Vainqueur du mal, tu nous diras
    Je suis présent dans votre attente.

    Antienne

    Berger d’Israël, éveille ta vaillance et viens nous sauver.

    Psaume : 79

    2 Berger d’Israël, écoute,
    toi qui conduis Joseph, ton troupeau :
    resplendis au-dessus des Kéroubim,
    3 devant Éphraïm, Benjamin, Manassé !
    Réveille ta vaillance
    et viens nous sauver.

    R/ 4 Dieu, fais-nous revenir ; *
    que ton visage s’éclaire,
       et nous serons sauvés !

    5 Seigneur, Dieu de l’univers, *
    vas-tu longtemps encore
       opposer ta colère aux prières de ton peuple,
    6 le nourrir du pain de ses larmes, *
    l’abreuver de larmes sans mesure ?
    7 Tu fais de nous la cible des voisins :
    nos ennemis ont vraiment de quoi rire !

    R/ 8 Dieu, fais-nous revenir ; *
    que ton visage s’éclaire,
       et nous serons sauvés !

    9 La vigne que tu as prise à l’Égypte,
    tu la replantes en chassant des nations.
    10 Tu déblaies le sol devant elle,
    tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.

    11 Son ombre couvrait les montagnes,
    et son feuillage, les cèdres géants ;
    12 elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,
    et ses rejets, jusqu’au Fleuve.

    13 Pourquoi as-tu percé sa clôture ?
    Tous les passants y grappillent en chemin ;
    14 le sanglier des forêts la ravage
    et les bêtes des champs la broutent.

    (R/) 15 Dieu de l’univers, reviens !

    Du haut des cieux, regarde et vois :
    visite cette vigne, protège-la,
    16 celle qu’a plantée ta main puissante,
    le rejeton qui te doit sa force.
    17 La voici détruite, incendiée ;
    que ton visage les menace, ils périront !

    18 Que ta main soutienne ton protégé,
    le fils de l’homme qui te doit sa force.
    19 Jamais plus nous n’irons loin de toi :
    fais-nous vivre et invoquer ton nom !

    R/ 20 Seigneur, Dieu de l’univers,
       fais-nous revenir ; *
    que ton visage s’éclaire,
       et nous serons sauvés.

    Antienne

    Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut.

    Psaume : CANTIQUE d'Isaïe (Is 12)

    1 Seigneur, je te rends grâce : +
    ta colère pesait sur moi, *
    mais tu reviens de ta fureur
       et tu me consoles.

    2 Voici le Dieu qui me sauve : *
    j'ai confiance, je n'ai plus de crainte.
    Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ; *
    il est pour moi le salut.

    3 Exultant de joie,
       vous puiserez les eaux *
    aux sources du salut.

    4 Ce jour-là, vous direz :
       « Rendez grâce au Seigneur, *
    proclamez son nom,
       annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »

    Redites-le : « Sublime est son nom ! »+
    5 Jouez pour le Seigneur, *
    car il a fait les prodiges
       que toute la terre connaît.

    6 Jubilez, criez de joie,
       habitants de Sion, *
    car il est grand au milieu de toi,
       le Saint d'Israël !

    Antienne

    Criez de joie pour Dieu, notre force ; acclamez le Dieu de Jacob.

    Psaume : 80

    2 Criez de joie pour Dieu, notre force,
    acclamez le Dieu de Jacob.

    3 Jouez, musiques, frappez le tambourin,
    la harpe et la cithare mélodieuse.
    4 Sonnez du cor pour le mois nouveau,
    quand revient le jour de notre fête.

    5 C’est là, pour Israël, une règle,
    une ordonnance du Dieu de Jacob ;
    6 Il en fit, pour Joseph, une loi
    quand il marcha contre la terre d’Égypte.

    J’entends des mots qui m’étaient inconnus : +
    7 « J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ;
    ses mains ont déposé le fardeau.

    8 « Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé ; +
    je répondais, caché dans l’orage,
    je t’éprouvais près des eaux de Mériba.

    9 « Écoute, je t’adjure, ô mon peuple ;
    vas-tu m’écouter, Israël ?
    10 Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux,
    tu ne serviras aucun dieu étranger.

    11 « C’est moi, le Seigneur ton Dieu, +
    qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte !
    Ouvre ta bouche, moi, je l’emplirai.

    12 « Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix,
    Israël n’a pas voulu de moi.
    13 Je l’ai livré à son cœur endurci :
    qu’il aille et suive ses vues !

    14 « Ah ! Si mon peuple m’écoutait,
    Israël, s’il allait sur mes chemins !
    15 Aussitôt j’humilierais ses ennemis,
    contre ses oppresseurs je tournerais ma main.

    16 « Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ;
    tel serait leur sort à jamais !
    17 Je le nourrirais de la fleur du froment,
    je le rassasierais avec le miel du rocher ! »

    Parole de Dieu : (Is 45, 8)

    Que les cieux distillent la rosée, que les nuages répandent la justice, que la terre s’entrouvre et que le salut s’épanouisse, que la justice fasse éclater en même temps tous ses bourgeons.

    Répons

    R/ Voici votre Dieu !


    * Voici le Seigneur Dieu !


    V/ Il vient avec puissance. *


    V/ Toute chair verra sa gloire. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Zacharie

    Je suis servante du Seigneur, je n’ai rien à lui donner en sacrifice, mais je m’offre tout entière à lui.

    Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
       de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
       prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
       et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
       et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
       au chemin de la paix.

    Intercession

    Seigneur Jésus, venu du sein du Père pour partager notre vie,
    libère-nous de tout ce qui nous retient loin de toi et loin de nos frères.


    R/

    Visite-nous, Seigneur, dans ta miséricorde !


    Toi qui viendras manifester ta gloire à tes élus,
    — creuse dans nos cœurs une attente aussi vaste que tes promesses.


    Toi qui nous conduis par la lumière de la foi,
    — donne-nous imagination et courage pour accorder notre vie à notre foi.


    Toi qui frémissais de compassion devant les souffrances des hommes,
    — soutiens les malades et ceux qui les soignent.


    Toi qui es venu offrir à tous les hommes le salut promis à Israël,
    — protège ton Église contre toute ségrégation en elle-même et dans le monde.


    Notre Père

    Oraison

    Permets, nous t’en prions, Seigneur, que l’intercession de sainte Lucie ranime notre ferveur, afin que nous puissions chanter aujourd’hui son martyre et contempler sa gloire auprès de toi.


  • La Prière de consécration à Notre Dame de Guadalupe

    « Notre Dame de Guadalupe, je Vous consacre tout mon être, ma vie, mes souffrances, mes joies, tous ceux que Vous m’avez confiés et tout ce qui m'appartient » :Notre-Dame-de-Guadalupe.jpg

    « Notre Dame de Guadalupe, je sais avec certitude que Vous êtes la parfaite et perpétuelle Vierge Marie, Mère du vrai Dieu. Vous me montrez et m’offrez Votre amour, Votre compassion, Votre aide, Votre protection. Vous êtes Mère miséricordieuse, Mère de tous ceux qui Vous aiment, de ceux qui Vous implorent, de ceux qui ont confiance en Vous. Vous entendez mes pleurs et mes douleurs. Vous soignez et allégez mes souffrances, mes besoins, mes malheurs. Vous me demandez de ne pas être troublé ou écrasé par mes chagrins et de ne pas craindre les maladies, les vexations, les anxiétés, les douleurs. Vous êtes ma Mère et je suis sous Votre protection. Vous êtes ma Fontaine de vie et je me blottis dans Vos bras ! Mère de miséricorde, avec amour, je Vous consacre tout mon être, ma vie, mes souffrances, mes joies, tous ceux que Vous m’avez confiés et tout ce qui m'appartient. Je désire être tout à Vous et marcher avec Vous sur le chemin de la sainteté. Ô Vierge immaculée, écoutez la prière que je Vous adresse avec une filiale confiance, et présentez-la à Votre divin Fils. Notre Dame de Guadalupe, Patronne des enfants à naître, donnez-nous la grâce d'aimer, de donner, d'accueillir et de respecter la vie, dans le même amour avec lequel Vous avez conçu dans votre sein la vie de Jésus, Votre Fils bien aimé. Sainte Marie, Reine des foyers, protégez et aidez nos familles, afin qu'elles soient toujours unies ; assistez-nous dans l'éducation de nos enfants et bénissez-les. Je Vous en prie, Mère très sainte, donnez-moi un grand amour de l'Eucharistie et de la Confession régulière, le goût de la prière et de l'oraison, pour que je puisse apporter la paix et la joie par Jésus-Christ notre Seigneur qui, avec Dieu le Père et l'Esprit Saint, vit et règne pour les siècles de siècles. Amen. »


  • Notre Dame de Guadalupe

    'Je suis venu ici pour déposer aux pieds de la Vierge métisse du Tepeyac, Etoile du Nouveau Monde, l'Exhortation apostolique Ecclesia in America, qui rassemble les contributions et les suggestions pastorales de ce Synode, confiant à la Mère et Reine de ce continent, l'avenir de son évangélisation' (homélie du pape Jean-Paul II, le 23 janvier 1999, Basilique Notre-Dame de Guadalupe)Notre Dame de Guadalupe à Fourvière
    'J'ai déposé les fruits du premier Synode américain aux pieds de la Sainte Vierge Marie de Guadalupe, sous la protection maternelle de laquelle s'est développée l'évangélisation du Nouveau Continent. Elle est à juste titre invoquée aujourd'hui comme l'étoile de sa nouvelle évangélisation. C'est pourquoi j'ai établi que la fête ou la solennité liturgique qui lui est consacrée, le 12 décembre, soit proclamée comme fête sur tout le Continent américain.' (Jean-Paul II après son voyage au Mexique, le 10 février 1999)
    Illustration: Notre Dame de Guadalupe à Fourvière
    Message du pape François pour la fête de Notre Dame de Guadalupe du 12 décembre 2013, la patronne de l'Amérique: Lorsque la Vierge est apparue à saint Juan Diego, a-t-il dit en espagnol, 'son visage était celui d'une métisse et ses vêtements couverts de motifs indigènes. Comme Jésus, Marie se fait proche de ses enfants, qu'elle accompagne en mère sur le chemin de la vie'...
    Elle apparut à saint Juan Diego le 9 et le 12 décembre 1531.
    Mémoire de Notre-Dame de Guadalupe au Mexique, dont une foule immense implore le secours maternel sur la colline Tepeyac près de Mexico, et qu'elle salue avec confiance comme une étoile pour l'évangélisation des familles, des peuples et comme l'assistance des indigènes et des pauvres.

    Martyrologe romain

    Je demande à Notre-Dame de Guadalupe d'éclairer les peuples du Nouveau Monde tout au long du troisième millénaire

    Jean-Paul II

  • L´entrée dans les études supérieures est aussi une étape à traverser pour les parents d´étudiants. S´assurer qu´ils sont bien installés, prendre des nouvelles sans s´immiscer. Rester au loin tout en restant un soutien. Comment les parents continuent-ils d´accompagner leurs enfants dans cette période de construction de leur vie adulte ? Analyse et points de repères dans Vies de famille.


  • « La jeunesse se caractérise comme un temps privilégié où la personne fait des choix qui déterminent son identité et le cours de son existence. » (Instrumentum Laboris §16, pour le Synode des évêques Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, 2018). A une période où des choix importants sont à poser, études, emploi, engagement de vie, certains décident de prendre une année pour réfléchir à leur avenir. Certains diocèses ou communautés proposent ainsi aux jeunes une année de vie communautaire au rythme de la Parole de Dieu, avec un accompagnement personnalisé et des engagements tournés vers les autres pour permettre aux jeunes de se poser les bonnes questions. En quoi prendre un temps de recul peut-il aider à mieux choisir ? Quelle progression ? Analyse et points de repères dans Vies de famille.

     


19.03.2013