• Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : L'heure s'avance : fais-nous grâce

    C. Duchesneau — CNPL

    L'heure s'avance : fais-nous grâce,
    Toi dont le jour n'a pas de fin.
    Reste avec nous quand tout s'efface,
    Dieu des lumières sans déclin.

    Tu sais toi-même où sont nos peines :
    Porte au Royaume nos travaux.
    Sans toi, notre œuvre serait vaine :
    Viens préparer les temps nouveaux.

    Comme un veilleur attend l'aurore,
    Nous appelons le jour promis.
    Mais si la nuit demeure encore,
    Tiens-nous déjà pour tes amis.

    Dieu qui sans cesse nous enfantes,
    À toi ces derniers mots du jour !
    L'Esprit du Christ en nous les chante
    Et les confie à ton amour.

    Antienne

    Alléluia, alléluia, alléluia !

    Psaume : 87

    2 Seigneur, mon Dieu et mon salut,
    dans cette nuit où je crie en ta présence,
    3 que ma prière parvienne jusqu’à toi,
    ouvre l’oreille à ma plainte.

    4 Car mon âme est rassasiée de malheur,
    ma vie est au bord de l’abîme ;
    5 on me voit déjà descendre à la fosse,*
    je suis comme un homme fini.

    6 Ma place est parmi les morts,
    avec ceux que l’on a tués, enterrés,
    ceux dont tu n’as plus souvenir,
    qui sont exclus, et loin de ta main.

    7 Tu m’as mis au plus profond de la fosse,
    en des lieux engloutis, ténébreux ;
    8 le poids de ta colère m’écrase,
    tu déverses tes flots contre moi.

    9 Tu éloignes de moi mes amis,
    tu m’as rendu abominable pour eux ;
    enfermé, je n’ai pas d’issue :
    10 à force de souffrir, mes yeux s’éteignent.

    Je t’appelle, Seigneur, tout le jour,
    je tends les mains vers toi :
    11 fais-tu des miracles pour les morts ?
    leur ombre se dresse-t-elle pour t’acclamer ?

    12 Qui parlera de ton amour dans la tombe,
    de ta fidélité au royaume de la mort ?
    13 Connaît-on dans les ténèbres tes miracles,
    et ta justice, au pays de l’oubli ?

    14 Moi, je crie vers toi, Seigneur ;
    dès le matin, ma prière te cherche :
    15 pourquoi me rejeter, Seigneur,
    pourquoi me cacher ta face ?

    16 Malheureux, frappé à mort depuis l’enfance,
    je n’en peux plus d’endurer tes fléaux ;
    17 sur moi, ont déferlé tes orages :
    tes effrois m’ont réduit au silence.

    18 Ils me cernent comme l’eau tout le jour,
    ensemble ils se referment sur moi.
    19 Tu éloignes de moi amis et familiers ;
    ma compagne, c’est la ténèbre.

    Parole de Dieu : Jr 14, 7-9b

    Si nos fautes parlent contre nous, agis, Seigneur, pour l’honneur de ton nom ! Tu es au milieu de nous, et ton nom a été invoqué sur nous ; ne nous abandonne pas, Seigneur, notre Dieu.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
    * Alléluia, alléluia.
    V/ Mes jours sont dans ta main, sauve-moi. *
    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Syméon

    Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix. Alléluia.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Seigneur notre Dieu, que la splendeur de la Résurrection nous illumine, pour que nous puissions échapper à l’ombre de la mort et parvenir à la lumière éternelle dans ton Royaume.

    Bénédiction

    Que le Seigneur qui nous a sauvés par sa croix
    soit pour nous la résurrection et la vie. Amen.

    Hymne : Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia

    Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia,
    car le Seigneur que tu as porté, alléluia,
    est ressuscité comme il l'avait dit, alléluia,
    Reine du ciel, prie Dieu pour nous, alléluia.

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Quand il disait à ses amis

    D. Rimaud — CNPL

    Quand il disait à ses amis

    Quand il disait à ses amis :
    " Si vous saviez le don de Dieu ! "
    Nous avons asséché
    Les sources de la vie...
    Mais ce matin, Alléluia !
    Notre naissance a jailli du tombeau !
    Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant.

    Quand il disait à ses amis :
    " Venez à moi, je suis le jour ! "
    Nous avons sacrifié
    Aux forces de la nuit...
    Mais ce matin, Alléluia !
    Notre lumière a jailli du tombeau !
    Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant.

    Quand il disait à ses amis :
    " Je suis vainqueur, pourquoi trembler ? "
    Nous avons nié Dieu
    En face de la peur...
    Mais ce matin, Alléluia !
    Notre pardon a jailli du tombeau !
    Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant.

    Quand il disait à ses amis :
    " Heureux celui qui veut la paix ! "
    Nous avons déserté
    Le lieu de nos combats...
    Mais ce matin, Alléluia !
    Notre espérance a jailli du tombeau !
    Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant.

    Quand il disait à ses amis :
    " Séchez vos pleurs ! Prenez ma joie ! "
    Nous avons perdu cœur
    À force de trahir...
    Mais ce matin, Alléluia !
    Notre bonheur a jailli du tombeau !
    Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant.

    Quand il disait à ses amis :
    " Soyez mon corps ! Soyez mon sang ! "
    Nous avons pris la mort
    Au lieu de prendre vie...
    Mais ce matin, Alléluia !
    Notre avenir a jailli du tombeau !
    Alléluia, Alléluia, Jésus est vivant.

    Antienne

    Je suis le Seigneur qui te sauve, ton rédempteur. Alléluia.

    Psaume : 134 - I

    1 Louez le nom du Seigneur,
    louez-le, serviteurs du Seigneur
    2 qui veillez dans la maison du Seigneur,
    dans les parvis de la maison de notre Dieu.

    3 Louez la bonté du Seigneur,
    célébrez la douceur de son nom.
    4 C’est Jacob que le Seigneur a choisi,
    Israël dont il a fait son bien.

    5 Je le sais, le Seigneur est grand :
    notre Maître est plus grand que tous les dieux.
    6 Tout ce que veut le Seigneur, il le fait *
    au ciel et sur la terre,
    dans les mers et jusqu’au fond des abîmes.

    7 De l’horizon, il fait monter les nuages ; +
    il lance des éclairs, et la pluie ruisselle ; *
    il libère le vent qu’il tenait en réserve.

    8 Il a frappé les aînés de l’Égypte,
    les premiers-nés de l’homme et du bétail.
    9 Il envoya des signes et des prodiges,
    chez toi, terre d’Égypte, *
    sur Pharaon et tous ses serviteurs.

    10 Il a frappé des nations en grand nombre
    et fait périr des rois valeureux :
    11 (Séhon, le roi des Amorites, Og, le roi de Basan,
    et tous les royaumes de Canaan ;)
    12 il a donné leur pays en héritage,
    en héritage à Israël, son peuple.

    Antienne

    Jésus Christ, le seul puissant, est Roi des rois et Seigneur des seigneurs, alléluia.

    Psaume : 134 - II

    13 Pour toujours, Seigneur, ton nom !
    D’âge en âge, Seigneur, ton mémorial !
    14 Car le Seigneur rend justice à son peuple :
    par égard pour ses serviteurs, il se reprend.

    15 Les idoles des nations : or et argent,
    ouvrage de mains humaines.
    16 Elles ont une bouche et ne parlent pas,
    des yeux et ne voient pas.

    17 Leurs oreilles n’entendent pas,
    et dans leur bouche, pas le moindre souffle.
    18 Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font,
    ceux qui mettent leur foi en elles.

    19 Maison d’Israël, bénis le Seigneur,
    maison d’Aaron, bénis le Seigneur,
    20 maison de Lévi, bénis le Seigneur,
    et vous qui le craignez, bénissez le Seigneur !

    21 Béni soit le Seigneur depuis Sion,
    lui qui habite Jérusalem !

    Antienne

    Toi seul es saint, toi seul es le Seigneur !

    Psaume : CANTIQUE (Ap 15)

    3 Grandes, merveilleuses, tes oeuvres,
    Seigneur, Dieu de l'univers !

    Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,
    Roi des nations.

    4 Qui ne te craindrait, Seigneur ?
    A ton nom, qui ne rendrait gloire ?

    Oui, toi seul es saint ! +
    Oui, toutes les nations viendront
    et se prosterneront devant toi ; *
    oui, ils sont manifestés, tes jugements.

    Parole de Dieu : He 5, 8-10

    Bien qu’il soit le Fils, le Christ a pourtant appris l’obéissance par les souffrances de sa passion ; et, ainsi conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel. Car Dieu l’a proclamé grand prêtre selon le sacerdoce de Melkisédek.

    Répons

    R/ Jésus se trouva au milieu d’eux et leur dit :


    * La paix soit avec vous ! Alléluia !


    V/ Avance ton doigt ; mets ta main dans mon côté. * 


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne

    Le Crucifié s’est relevé d’entre les morts, il est notre salut, alléluia.

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Agneau pascal, immolé, toujours vivant,
    fais revivre en toi ceux qui ont traversé les eaux du baptême.


    R/

    Amen ! Amen ! Alléluia !


    Agneau pascal, qui enlèves le péché du monde,
    par ton sang versé, purifie-nous.


    Agneau pascal, qui ouvres le livre de vie,
    donne à ceux qui te suivent d’y voir leur nom inscrit.


    Agneau pascal, d’où jaillissent les fleuves d’eau vive,
    multiplie dans ton Église les fruits de ta grâce.


    Agneau pascal, qui trônes dans la gloire,
    sois la lumière de tes élus.


    Tu es l’alpha, tu es l’oméga,
    le premier et le dernier,
    le commencement et la fin,
    à toi la gloire éternellement !


    Notre Père

    Oraison

    Nous t’en prions, Dieu tout-puissant, nous qui avons reçu la grâce de savoir que le Christ est ressuscité : que ton Esprit d’amour nous fasse vivre une vie nouvelle.


  • Bienheureuse Odette

                                             Moniale au Brabant (✝ 1158)Bienheureuse Odette

    Née dans une illustre famille du Brabant, en Belgique, ses parents voulurent la marier malgré elle. Traînée devant l'autel, elle répondit au prêtre "Non, pas du tout" au moment de déclarer si elle consentait à prendre pour époux le chevalier Simon que ses parents lui destinaient.
    (Une internaute nous signale qu'à la question habituelle : "Voulez-vous prendre pour époux ..." elle ne se contenta pas de dire seulement :"non, pas du tout", mais ceci : "Puisque vous cherchez avec tant de sollicitude à savoir si je suis disposée à accepter ce jeune seigneur pour époux, apprenez que je ne veux accepter ni lui, ni un autre; mon amour et ma foi sont engagés à Jésus Christ".)
    Pour éviter tous les autres prétendants attirés par sa beauté, elle se coupa le nez, entra chez les religieuses de Prémontré, au couvent de Bonne-Espérance, à Rivroelles ou Rivreuilles en Belgique, dont elle devint la prieure. C'est là qu'elle meurt, à moins de vingt-cinq ans.


  • Première lecture

    « Cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations » (Ac 9, 1-20)

    Lecture du livre des Actes des Apôtres

    En ces jours-là,
    Saul était toujours animé d’une rage meurtrière
    contre les disciples du Seigneur.
    Il alla trouver le grand prêtre
    et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas,
    afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes
    qui suivaient le Chemin du Seigneur,
    il les amène enchaînés à Jérusalem.
    Comme il était en route et approchait de Damas,
    soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté.
    Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait :
    « Saul, Saul,
    pourquoi me persécuter ? »
    Il demanda :
    « Qui es-tu, Seigneur ? »
    La voix répondit :
    « Je suis Jésus, celui que tu persécutes.
    Relève-toi et entre dans la ville :
    on te dira ce que tu dois faire. »
    Ses compagnons de route s’étaient arrêtés,
    muets de stupeur :
    ils entendaient la voix,
    mais ils ne voyaient personne.
    Saul se releva de terre
    et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien.
    Ils le prirent par la main
    pour le faire entrer à Damas.
    Pendant trois jours, il fut privé de la vue
    et il resta sans manger ni boire.
    Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie.
    Dans une vision, le Seigneur lui dit :
    « Ananie ! »
    Il répondit :
    « Me voici, Seigneur. »
    Le Seigneur reprit :
    « Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude :
    tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul.
    Il est en prière, et il a eu cette vision :
    un homme, du nom d’Ananie,
    entrait et lui imposait les mains
    pour lui rendre la vue. »
    Ananie répondit :
    « Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme,
    et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem.
    Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres
    le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. »
    Mais le Seigneur lui dit :
    « Va ! car cet homme est l’instrument que j’ai choisi
    pour faire parvenir mon nom
    auprès des nations, des rois et des fils d’Israël.
    Et moi, je lui montrerai
    tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. »
    Ananie partit donc
    et entra dans la maison.
    Il imposa les mains à Saul, en disant :
    « Saul, mon frère,
    celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur,
    c’est Jésus qui t’est apparu
    sur le chemin par lequel tu venais.
    Ainsi, tu vas retrouver la vue,
    et tu seras rempli d’Esprit Saint. »
    Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles,
    et il retrouva la vue.
    Il se leva, puis il fut baptisé.
    Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent.
    Il passa quelques jours à Damas avec les disciples
    et, sans plus attendre, il proclamait Jésus dans les synagogues,
    affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu.

    – Parole du Seigneur.

    Psaume

    (116 (117), 1, 2)

    R/ Allez dans le monde entier.
    Proclamez l’Évangile.
    ou : Alléluia !
    (Mc 16, 15)

    Louez le Seigneur, tous les peuples ;
    fêtez-le, tous les pays !

    Son amour envers nous s’est montré le plus fort ;
    éternelle est la fidélité du Seigneur !

    Évangile

    « Ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson » (Jn 6, 52-59)

    Alléluia. Alléluia.
    Qui mange ma chair et boit mon sang
    demeure en moi, et moi en lui, dit le Seigneur.
    Alléluia. (Jn 6, 56)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    les Juifs se querellaient entre eux :
    « Comment celui-là
    peut-il nous donner sa chair à manger ? »
    Jésus leur dit alors :
    « Amen, amen, je vous le dis :
    si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme,
    et si vous ne buvez pas son sang,
    vous n’avez pas la vie en vous.
    Celui qui mange ma chair et boit mon sang
    a la vie éternelle ;
    et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
    En effet, ma chair est la vraie nourriture,
    et mon sang est la vraie boisson.
    Celui qui mange ma chair et boit mon sang
    demeure en moi,
    et moi, je demeure en lui.
    De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé,
    et que moi je vis par le Père,
    de même celui qui me mange,
    lui aussi vivra par moi.
    Tel est le pain qui est descendu du ciel :
    il n’est pas comme celui que les pères ont mangé.
    Eux, ils sont morts ;
    celui qui mange ce pain
    vivra éternellement. »

    Voilà ce que Jésus a dit
    alors qu’il enseignait à la synagogue de Capharnaüm.

    – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : En toi Seigneur, nos vies reposent

    CFC — CNPL

    En toi Seigneur, nos vies reposent
    Et prennent force dans la nuit ;
    Tu nous prépares à ton aurore
    Et tu nous gardes dans l'Esprit.

    Déjà levé sur d'autres terres,
    Le jour éveille les cités ;
    Ami des hommes, vois leur peine
    Et donne-leur la joie d'aimer.

    Vainqueur du mal et des ténèbres,
    Ô Fils de Dieu ressuscité,
    Délivre-nous de l'adversaire
    Et conduis-nous vers ta clarté !

    Antienne

    Alléluia, alléluia, alléluia !

    Psaume : 15

    1 Garde-moi, mon Dieu :
    j'ai fait de toi mon refuge.
    2 J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
    Je n'ai pas d'autre bonheur que toi. »

    3 Toutes les idoles du pays,
    ces dieux que j'aimais, +
    ne cessent d'étendre leurs ravages, *
    et l'on se rue à leur suite.
    4 Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
    leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

    5 Seigneur, mon partage et ma coupe :
    de toi dépend mon sort.
    6 La part qui me revient fait mes délices ;
    j'ai même le plus bel héritage !

    7 Je bénis le Seigneur qui me conseille :
    même la nuit mon coeur m'avertit.
    8 Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
    il est à ma droite : je suis inébranlable.

    9 Mon coeur exulte, mon âme est en fête,
    ma chair elle-même repose en confiance :
    10 tu ne peux m'abandonner à la mort
    ni laisser ton ami voir la corruption.

    11 Tu m'apprends le chemin de la vie : +
    devant ta face, débordement de joie !
    A ta droite, éternité de délices !

    Parole de Dieu : 1 Th 5, 23

    Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu’il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
    * Alléluia, alléluia.
    V/ Je suis sûr de toi, tu es mon Dieu. *
    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Syméon

    Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix. Alléluia.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Seigneur, notre part d’héritage, donne-nous de ne chercher qu’en toi notre bonheur et d’attendre avec confiance, au-delà de la nuit de notre mort, la joie de vivre en ta présence.

    Bénédiction

    Que la paix de Dieu garde notre cœur et nos pensées dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Amen.

    Hymne : Ô Vierge Marie, quelle joie ! Alléluia !

    Ô Vierge Marie, quelle joie ! Alléluia !
    Celui que tu as un jour enfanté, alléluia !
    Ressuscité, s'en est allé, alléluia !
    Pour nous, prie le Seigneur Dieu, alléluia !

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Que cherchez-vous au soir tombant

    La Tour du Pin — CNPL

    Que cherchez-vous au soir tombant
    Avec des cœurs aussi brûlants ?
    Où courez-vous en abaissant
    Vos têtes ?
    Tout simplement le jour promis
    À ceux qui auront accueilli
    Cette lumière que Dieu dit
    Luire aux ténèbres.

    N’étiez-vous donc pas prévenus ?
    Ce nouveau jour qui apparut
    Lors de la Pâque de Jésus,
    Il monte ;
    Où irions-nous si ce n’est là ?
    Quand notre lumière décroît,
    Nous savons bien qu’il est déjà
    Le jour du monde.

    Et vous aussi, venez le voir,
    Mais hâtez-vous, car il est tard !
    Chacun de nous aura sa part
    De grâce ;
    Chacun de vous, s’il prend l’esprit,
    Et l’esprit vous mène à sa nuit,
    Verra surgir ce jour promis :
    C’est Dieu qui passe.

    Voici pourquoi nous accourons
    À sa nouvelle création :
    Dieu fait toujours ce qui est bon
    Pour l’homme.
    Il le découvre peu à peu,
    Doucement il ouvre nos yeux,
    Car rien n’est impossible à Dieu,
    Puisqu’il se donne.

    Antienne

    Le Seigneur lui donne le trône de David, alléluia.

    Psaume : 131 - II

    1 Souviens-toi, Seigneur, de David
    et de sa grande soumission
    2 quand il fit au Seigneur un serment,
    une promesse au Puissant de Jacob :

    3 « Jamais je n’entrerai sous ma tente,
    et jamais ne m’étendrai sur mon lit,
    4 j’interdirai tout sommeil à mes yeux
    et tout répit à mes paupières,
    5 avant d’avoir trouvé un lieu pour le Seigneur,
    une demeure pour le Puissant de Jacob. »

    6 Voici qu’on nous l’annonce à Éphrata,
    nous l’avons trouvée près de Yagar.
    7 Entrons dans la demeure de Dieu,
    prosternons-nous aux pieds de son trône.

    8 Monte, Seigneur, vers le lieu de ton repos,
    toi, et l’arche de ta force !
    9 Que tes prêtres soient vêtus de justice,
    que tes fidèles crient de joie !

    10 Pour l’amour de David, ton serviteur,
    ne repousse pas la face de ton messie.

    Antienne

    Le Royaume de David est accompli : béni soit Dieu, alléluia.

    Psaume : 131 - II

    11 Le Seigneur l’a juré à David,
    et jamais il ne reprendra sa parole :
    « C’est un homme issu de toi
    que je placerai sur ton trône.

    12 « Si tes fils gardent mon alliance,
    les volontés que je leur fais connaître,
    leurs fils, eux aussi, à tout jamais,
    siègeront sur le trône dressé pour toi. »

    13 Car le Seigneur a fait choix de Sion ;
    elle est le séjour qu’il désire :
    14 « Voilà mon repos à tout jamais,
    c’est le séjour que j’avais désiré.

    15 « Je bénirai, je bénirai ses récoltes
    pour rassasier de pain ses pauvres.
    16 Je vêtirai de gloire ses prêtres,
    et ses fidèles crieront, crieront de joie.

    17 « Là, je ferai germer la force de David ;
    pour mon messie, j’ai allumé une lampe.
    18 Je vêtirai ses ennemis de honte,
    mais, sur lui, la couronne fleurira. »

    Psaume : CANTIQUE (Ap 11-12)

    R/Nous te rendons grâce, ô notre Dieu !

    11.17 À toi, nous rendons grâce, +
    Seigneur, Dieu de l'univers, *
    toi qui es, toi qui étais !

    Tu as saisi ta grande puissance
    et pris possession de ton règne.R/

    18 Les peuples s'étaient mis en colère, +
    alors, ta colère est venue *
    et le temps du jugement pour les morts,

    le temps de récompenser tes serviteurs,
    les saints, les prophètes, *
    ceux qui craignent ton nom,
    les petits et les grands.R/

    12.10 Maintenant voici le salut +
    et le règne et la puissance de notre Dieu, *
    voici le pouvoir de son Christ !

    L'accusateur de nos frères est rejeté, *
    lui qui les accusait, jour et nuit,
    devant notre Dieu.R/

     11 Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau, +
    par la parole dont ils furent les témoins : *
    renonçant à l'amour d'eux-mêmes,
    jusqu'à mourir.

     12 Soyez donc dans la joie, *
    cieux,
    et vous, habitants des cieux !R/

    Parole de Dieu : 1 P 3, 18.22

    Le Christ est mort pour les péchés, une fois pour toutes ; lui, le juste, il est mort pour les coupables afin de vous introduire devant Dieu. Dans sa chair, il a été mis à mort ; dans l’esprit, il a été rendu à la vie. Il est monté au ciel, au-dessus des anges et de toutes les puissances invisibles, à la droite de Dieu.

    Répons

    R/ Gloire à l’Agneau immolé !


    * Alléluia, alléluia !


    V/ Lui qui était mort, est vivant ! *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne

    Je suis le pain vivant qui descend du ciel. Qui mangera ce pain vivra pour toujours. Alléluia.

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Seigneur Jésus, tu es mort et ressuscité pour le salut de tous les hommes,
    souviens-toi de chacun :


    R/

    Visite-nous, Seigneur ressuscité.


    Toi, le médecin des âmes et des corps, 
    — relève et fortifie les malades.


    Secours des opprimés,
    — soutiens ceux que frappe l’injustice ou l’échec.


    Frère de l’homme seul et misérable,
    — réconforte celui qui souffre l’épreuve et le deuil.


    Par ta croix, la joie est entrée dans le monde :
    — accorde à nos défunts la plénitude de cette joie.


    Notre Père

    Oraison

    Dieu éternel et tout-puissant, nous implorons avec plus d’insistance ta bonté en ce temps de Pâques où elle se révèle davantage : puisque tu nous as dégagés de nos erreurs, fais-nous adhérer plus fermement à la vérité.


  • Saint Mappalique

    martyr à Carthage (✝ 250)

     

    Durant la persécution de Dèce, ému par la piété familiale, Mappalique demanda de laisser en paix sa mère et sa sœur, qui avaient failli, mais lui-même, soumis à l’interrogatoire et à la torture, fut couronné du martyre dans l’épreuve; avec lui sont associés beaucoup d’autres saints martyrs qui ont confessé le Christ: Bassus dans une carrière, Fortunion en prison, Paul après l’interrogatoire, Fortunée, Victorin, Victor, Heremius, Credula, Hereda, Donat, Firmus, Vénustus, Fructus, Julie, Martial et Ariston, qui tous moururent de faim en prison.Vies des pères, des martyrs et des autres principaux saints
    Saint Cyprien a fait leur éloge.
    Ils figurent au martyrologe romain à la date du 19 avril.
    "Saint Cyprien, évêque de Carthage, parle avec beaucoup d'éloges de la modestie et la sagesse de notre Saint; il rend témoignage de l'exactitude avec laquelle il observa les préceptes de l'évangile et ceux de la discipline ecclésiastique, en refusant tout billet de réconciliation et d'indulgences à ceux qui avaient renié leur foi, comme quelques autres confesseurs l'avaient fait avec trop de facilité, mais qu'il se bornait à prier qu'on voulût bien laisser en paix sa mère et sa sœur qui avaient partagé ce malheur, si commun dans les temps de persécution. La nuit qui précéda le jour de sa mort, un mouvement du Saint Esprit, au milieu des tourments qu'il endurait il annonça en son nom et au nom de ses compagnons, au proconsul, que quelques-uns appellent Fortunatien, que le lendemain il pourrait se repaître d'un nouveau combat, en l'honneur d'un Dieu qui payerait d'une félicité éternelle le sang qu'ils verseraient pour lui. Il fut fidèle à sa parole, ou bien, disons plutôt que Dieu accomplit en lui ce qu'il avait promis dans la ferveur de sa foi. Il combattit, ainsi qu'il l'avait prédit, il remporta la victoire et reçut de Dieu la couronne de gloire en récompense de sa fidélité et de son courage. Il mourut au milieu des tortures les plus cruelles.
    Parmi les autres martyrs qui souffraient dans le même temps se distinguèrent particulièrement Saint Basse, Saint Fortunion qui mourut en prison et Saint Paul qui mourut des suites de la torture. Plusieurs autres furent condamnés à périr de faim en prison; on cite particulièrement Saint Victorin, Saint Victor, Saint Hérénée, Saint Donat, Saint Firme, Saint Vent, Saint Fruct, Martial et Ariston, Sainte Fortune, Crédule, Irène et sainte Julie. Quoique nous ne connaissions que leur nom il est notre devoir de transmettre ces noms vénérables à la postérité à l'exemple de Saint Cyprien, qui les plaça dans des calendriers et des catalogues de Saints, et qui, le jour leur fête, honorait publiquement leur mémoire."
    (Page 223-224 Vies des pères, des martyrs et des autres principaux saints, volume 5)

    Martyrologe romain

     


  • Première lecture

    « Voici de l’eau : qu’est- ce qui empêche que je sois baptisé ? » (Ac 8, 26-40)

    Lecture du livre des Actes des Apôtres

    En ces jours-là,
    l’ange du Seigneur adressa la parole à Philippe en disant :
    « Mets-toi en marche en direction du sud,
    prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ;
    elle est déserte. »
    Et Philippe se mit en marche.
    Or, un Éthiopien, un eunuque,
    haut fonctionnaire de Candace, la reine d’Éthiopie,
    et administrateur de tous ses trésors,
    était venu à Jérusalem pour adorer.
    Il en revenait, assis sur son char,
    et lisait le prophète Isaïe.
    L’Esprit dit à Philippe :
    « Approche, et rejoins ce char. »
    Philippe se mit à courir,
    et il entendit l’homme qui lisait le prophète Isaïe ;
    alors il lui demanda :
    « Comprends-tu ce que tu lis ? »
    L’autre lui répondit :
    « Et comment le pourrais-je
    s’il n’y a personne pour me guider ? »
    Il invita donc Philippe à monter et à s’asseoir à côté de lui.
    Le passage de l’Écriture qu’il lisait était celui-ci :
    Comme une brebis, il fut conduit à l’abattoir ;
    comme un agneau muet devant le tondeur,
    il n’ouvre pas la bouche.
    Dans son humiliation,
    il n’a pas obtenu justice.
    Sa descendance, qui en parlera ?

    Car sa vie est retranchée de la terre.
    Prenant la parole, l’eunuque dit à Philippe :
    « Dis-moi, je te prie : de qui le prophète parle-t-il ?
    De lui-même, ou bien d’un autre ? »
    Alors Philippe prit la parole
    et, à partir de ce passage de l’Écriture,
    il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus.
    Comme ils poursuivaient leur route,
    ils arrivèrent à un point d’eau,
    et l’eunuque dit :
    « Voici de l’eau :
    qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? »
    Il fit arrêter le char,
    ils descendirent dans l’eau tous les deux,
    et Philippe baptisa l’eunuque.
    Quand ils furent remontés de l’eau,
    l’Esprit du Seigneur emporta Philippe ;
    l’eunuque ne le voyait plus,
    mais il poursuivait sa route, tout joyeux.
    Philippe se retrouva dans la ville d’Ashdod,
    il annonçait la Bonne Nouvelle
    dans toutes les villes où il passait
    jusqu’à son arrivée à Césarée.

    – Parole du Seigneur.

    Psaume

    (65 (66), 8-9, 16-17, 20)

    R/ Acclamez Dieu, toute la terre ! ou : Alléluia ! (65, 1)

    Peuples, bénissez notre Dieu !
    Faites retentir sa louange,
    car il rend la vie à notre âme,
    il a gardé nos pieds de la chute.

    Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu :
    je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme ;
    quand je poussai vers lui mon cri,
    ma bouche faisait déjà son éloge.

    Béni soit Dieu
    qui n’a pas écarté ma prière,
    ni détourné de moi son amour !

    Évangile

    « Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel » (Jn 6, 44-51)

    Alléluia. Alléluia.
    Moi, je suis le pain vivant qui est descendu du ciel,
    dit le Seigneur ;
    si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement.
    Alléluia. (Jn 6, 51)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    Jésus disait aux foules :
    « Personne ne peut venir à moi,
    si le Père qui m’a envoyé ne l’attire,
    et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
    Il est écrit dans les prophètes :
    Ils seront tous instruits par Dieu lui-même.
    Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement
    vient à moi.
    Certes, personne n’a jamais vu le Père,
    sinon celui qui vient de Dieu :
    celui- là seul a vu le Père.
    Amen, amen, je vous le dis :
    il a la vie éternelle, celui qui croit.
    Moi, je suis le pain de la vie.
    Au désert, vos pères ont mangé la manne,
    et ils sont morts ;
    mais le pain qui descend du ciel
    est tel que celui qui en mange ne mourra pas.
    Moi, je suis le pain vivant,
    qui est descendu du ciel :
    si quelqu’un mange de ce pain,
    il vivra éternellement.
    Le pain que je donnerai, c’est ma chair,
    donnée pour la vie du monde. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.

    Antienne invitatoire

    Le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia !

    Psaume invitatoire : (94)

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre coeur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le coeur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

    Hymne : Lumière du monde, ô Jésus

    La Tour du Pin — CNPL

    Lumière du monde, ô Jésus,
    Bien que nous n’ayons jamais vu
    Ta tombe ouverte,
    D’où vient en nous cette clarté,
    Ce jour de fête entre les fêtes,
    Sinon de toi, ressuscité ?

    Quand sur nos chemins on nous dit :
    Où est votre Christ aujourd’hui
    Et son miracle ?
    Nous répondons : D’où vient l’Esprit
    Qui nous ramène vers sa Pâque,
    Sur son chemin, sinon de lui ?

    Nous avons le cœur tout brûlant
    Lorsque son amour y descend
    Et nous murmure :
    L’amour venu, le jour viendra
    Au cœur de toute créature,
    Et le Seigneur apparaîtra.

    Et si l’on nous dit : Maintenant
    Montrez-nous un signe éclatant
    Hors de vous-mêmes !
    Le signe est là qu’à son retour
    Nous devons faire ce qu’il aime
    Pour témoigner qu’il est amour.

    Antienne

    Jérusalem, cité de Dieu, chacun renaît en toi, alléluia.

    Psaume : 86

    1 Elle est fondée sur les montagnes saintes. +

    2 Le Seigneur aime les portes de Sion *
    plus que toutes les demeures de Jacob.

    3 Pour ta gloire on parle de toi,
    ville de Dieu ! *
    4 « Je cite l’Égypte et Babylone
    entre celles qui me connaissent. »

    Voyez Tyr, la Philistie, l’Éthiopie :
    chacune est née là-bas. *
    5 Mais on appelle Sion : « Ma mère ! »
    car en elle, tout homme est né.

    C’est lui, le Très-Haut, qui la maintient. +

    6 Au registre des peuples, le Seigneur écrit :
    « Chacun est né là-bas. » *
    7 Tous ensemble ils dansent, et ils chantent :
    « En toi, toutes nos sources ! »

    Antienne

    Comme un berger, il a rassemblé ses agneaux, alléluia.

    Psaume : CANTIQUE d'Isaïe (Is 40)

    9 Voici votre Dieu !
    10 Voici le Seigneur Dieu !

    Il vient avec puissance ;
    son bras lui soumet tout.
    Avec lui, le fruit de son travail ;
    et devant lui, son ouvrage.

    11 Comme un berger, il fait paître son troupeau :
    son bras le rassemble.
    Il porte ses agneaux sur son coeur,
    il mène au repos les brebis.

    12 Qui a mesuré dans sa main les eaux des mers,
    jaugé de ses doigts les cieux,
    évalué en boisseaux la poussière de la terre,
    pesé les montagnes à la balance
    et les collines sur un crochet ?

    13 Qui a jaugé l'esprit du Seigneur ?
    Quel conseiller peut l'instruire ?

    14 A-t-il pris conseil de quelqu'un pour discerner, +
    pour apprendre les chemins du jugement, *
    pour acquérir le savoir
    et s'instruire des voies de la sagesse ?

    15 Voici les nations,
    comme la goutte au bord d'un seau, *
    le grain de sable sur un plateau de balance !
    Voici les îles, *
    comme une poussière qu'il soulève !

    16 Le Liban ne pourrait suffire au feu,
    ni ses animaux, suffire à l'holocauste.

    17 Toutes les nations, devant lui, sont comme rien,
    vide et néant pour lui.

    Antienne

    Le Seigneur est puissant, il domine les peuples, alléluia.

    Psaume : 98

    1 Le Seigneur est roi : les peuples s'agitent.
    Il trône au-dessus des Kéroubim : la terre tremble.
    2 En Sion le Seigneur est grand :
    c'est lui qui domine tous les peuples.

    3 Ils proclament ton nom, grand et redoutable,
    R/ car il est saint !

    4 Il est fort, le roi qui aime la justice. +
    C'est toi, l'auteur du droit,
    toi qui assures en Jacob la justice et la droiture.

    5 Exaltez le Seigneur notre Dieu, +
    prosternez-vous au pied de son trône,
    R/ car il est saint !

    6 Moïse et le prêtre Aaron,
    Samuel, le Suppliant, +
    tous, ils suppliaient le Seigneur, *
    et lui leur répondait.

    7 Dans la colonne de nuée, il parlait avec eux ;
    ils ont gardé ses volontés,
    les lois qu'il leur donna.

    8 Seigneur notre Dieu, tu leur as répondu : +
    avec eux, tu restais un Dieu patient,
    mais tu les punissais pour leurs fautes.

    9 Exaltez le Seigneur notre Dieu, +
    prosternez-vous devant sa sainte montagne, *
    R/ car il est saint,
    le Seigneur notre Dieu.

    Parole de Dieu : (Rm 8, 10-11)

    Si le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, l’Esprit est votre vie, parce que vous êtes devenus des justes. Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

    Répons

    V/ Jésus s’est levé du tombeau.


    * Alléluia, alléluia !


    V/ Lui qui fut cloué pour nous sur le bois. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Zacharie

    En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. Alléluia.

    Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
    de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
    prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
    et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
    et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
    au chemin de la paix.

    Intercession

    Jésus ressuscité, tu réjouis ton Église par ta présence, écoute sa prière :


    R/

    Christ vainqueur, sois au milieu de nous.


    Tu as vaincu la mort et le péché,
    — libère-nous des puissances du mal.


    Viens à nous dans ta force invincible,
    — montre-nous la douceur de ton amour.


    Toi seul réconcilies, toi seul régénères,
    — que tes baptisés changent ce monde sans justice.


    Soutiens notre combat tant qu’il dure,
    — jusqu’à l’heure de ton retour.


    Notre Père

    Oraison

    Dieu éternel et tout-puissant, nous implorons avec plus d’insistance ta bonté en ce temps de Pâques où elle se révèle davantage : puisque tu nous as dégagés de nos erreurs, fais-nous adhérer plus fermement à la vérité.


  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Avant la fin de la lumière,

    DP — AELF

    Avant la fin de la lumière,
    Nous te prions, Dieu créateur,
    Pour que, fidèle à ta bonté,
    Tu nous protèges, tu nous gardes.

    Que loin de nous s'enfuient les songes,
    Et les angoisses de la nuit.
    Préserve-nous de l'ennemi :
    Que ton amour sans fin nous garde.

    Exauce-nous, Dieu, notre Père,
    Par Jésus Christ, notre Seigneur,
    Dans l'unité du Saint-Esprit,
    Régnant sans fin dans tous les siècles.

    Antienne

    Alléluia, alléluia, alléluia !

    Psaume : 30 - I

    2 En toi, Seigneur, j'ai mon refuge ;
    garde-moi d'être humilié pour toujours.

    Dans ta justice, libère-moi ;
    3 écoute, et viens me délivrer.
    Sois le rocher qui m'abrite,
    la maison fortifiée qui me sauve.

    4 Ma forteresse et mon roc, c'est toi :
    pour l'honneur de ton nom,
    tu me guides et me conduis.
    5 Tu m'arraches au filet qu'ils m'ont tendu ;
    oui, c'est toi mon abri.

    6 En tes mains je remets mon esprit ;
    tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.
    7 Je hais les adorateurs de faux dieux,
    et moi, je suis sûr du Seigneur.

    8 Ton amour me fait danser de joie :
    tu vois ma misère et tu sais ma détresse.
    9 Tu ne m'as pas livré aux mains de l'ennemi ;
    devant moi, tu as ouvert un passage.

    Antienne

    Psaume : 129

    1 Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
    2 Seigneur, écoute mon appel ! *
    Que ton oreille se fasse attentive
    au cri de ma prière !

    3 Si tu retiens les fautes, Seigneur,
    Seigneur, qui subsistera ? *
    4 Mais près de toi se trouve le pardon
    pour que l’homme te craigne.

    5 J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
    je l’espère, et j’attends sa parole.

    6 Mon âme attend le Seigneur
    plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
    Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
    7 attends le Seigneur, Israël.

    Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
    près de lui, abonde le rachat. *
    8 C’est lui qui rachètera Israël
    de toutes ses fautes.

    Parole de Dieu : Ep 4, 30.32

    En vue de votre délivrance, vous avez reçu en vous la marque du Saint-Esprit de Dieu : ne le contristez pas. Soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
    * Alléluia, alléluia.
    V/ Je t’espère et j’attends ta parole. *
    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Syméon

    Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix. Alléluia.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Seigneur Jésus Christ, dont le joug est facile et le fardeau léger, nous venons remettre en tes mains le fardeau de ce jour, accorde-nous de trouver près de toi le repos. Toi qui règnes pour les siècles des siècles.

    Bénédiction

    Que Dieu, dans sa toute-puissance,
    éloigne de nous le mal,
    et nous tienne en sa bénédiction. Amen.

    Hymne : Regina cæli, lætare, alleluia

    Regina cæli, lætare, alleluia,
    quia quem meruisti portare, alleluia,
    resurrexit sicut dixit, alleluia ;
    ora pro nobis Deum, alleluia.

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Il s'est levé d'entre les morts

    CFC — CNPL

    Il s'est levé d'entre les morts

    Il s'est levé d'entre les morts,
    Le Fils de Dieu, notre frère.
    Il s'est levé libre et vainqueur ;
    Il a saisi notre destin
    Au cœur du sien
    Pour le remplir de sa lumière.

    Sur lui dans l'ombre sont passées
    Les grandes eaux baptismales
    De la douleur et de la mort ;
    Et maintenant, du plus profond
    De sa passion,
    Monte sur nous l'aube pascale.

    L'histoire unique est achevée :
    Premier enfant du Royaume,
    Christ est vivant auprès de Dieu ;
    Mais son exode humble et caché,
    Le Fils aîné
    Le recommence pour chaque homme.

    Ne cherchons pas hors de nos vies
    À retrouver son passage :
    il nous rejoint sur nos sentiers ;
    Mais au-delà de notre mort
    C'est lui encor
    Qui nous attend sur le rivage.

    Antienne

    Votre tristesse deviendra joie. Alléluia.

    Psaume : 125

    1 Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,*
    nous étions comme en rêve !

    2 Alors notre bouche était pleine de rires,
    nous poussions des cris de joie ; +
    alors on disait parmi les nations :
    « Quelles merveilles
    fait pour eux le Seigneur ! » *
    3 Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
    nous étions en grande fête !

    4 Ramène, Seigneur, nos captifs,
    comme les torrents au désert.

    5 Qui sème dans les larmes
    moissonne dans la joie : +
    6 il s’en va, il s’en va en pleurant,
    il jette la semence ; *
    il s’en vient, il s’en vient dans la joie,
    il rapporte les gerbes.

    Antienne

    Que nous vivions, que nous mourions, c’est pour le Seigneur, alléluia.

    Psaume : 126

    1 Si le Seigneur ne bâtit la maison,
    les bâtisseurs travaillent en vain ; *
    si le Seigneur ne garde la ville,
    c’est en vain que veillent les gardes.

    2 En vain tu devances le jour,
    tu retardes le moment de ton repos, +
    tu manges un pain de douleur : *
    Dieu comble son bien-aimé quand il dort.

    3 Des fils, voilà ce que donne le Seigneur,
    des enfants, la récompense qu’il accorde ; *
    4 comme des flèches aux mains d’un guerrier,
    ainsi les fils de la jeunesse.

    5 Heureux l’homme vaillant
    qui a garni son carquois de telles armes ! *
    S’ils affrontent leurs ennemis sur la place,
    ils ne seront pas humiliés.

    Antienne

    Tout vient de lui, tout est pour lui, tout est en lui ! Gloire à Dieu dans les siècles !

    Psaume : CANTIQUE (Col 1)

    12 Rendons grâce à Dieu le Père, +
    lui qui nous a donné
    d'avoir part à l'héritage des saints, *
    dans la lumière.

    13 Nous arrachant à la puissance des ténèbres, +
    il nous a placés
    dans le Royaume de son Fils bien-aimé : *
    14 en lui nous avons le rachat,
    le pardon des péchés.

    15 Il est l'image du Dieu invisible, +
    le premier-né, avant toute créature : *
    16 en lui, tout fut créé,
    dans le ciel et sur la terre.

    Les êtres visibles et invisibles, +
    puissances, principautés,
    souverainetés, dominations, *
    tout est créé par lui et pour lui.

    17 Il est avant toute chose,
    et tout subsiste en lui.

    18 Il est aussi la tête du corps, la tête de l'Église : +
    c'est lui le commencement,
    le premier-né d'entre les morts, *
    afin qu'il ait en tout la primauté.

    19 Car Dieu a jugé bon
    qu'habite en lui toute plénitude *
    20 et que tout, par le Christ,
    lui soit enfin réconcilié,

    faisant la paix par le sang de sa Croix, *
    la paix pour tous les êtres
    sur la terre et dans le ciel.

    Parole de Dieu : He 7, 24-27

    Jésus, puisqu’il demeure éternellement, possède le sacerdoce qui ne passe pas. C’est pourquoi il est en mesure de sauver d’une manière définitive ceux qui s’avancent vers Dieu grâce à lui, car il vit pour toujours, afin d’intercéder en leur faveur. C’était bien le grand prêtre qu’il nous fallait : saint, sans tache, sans aucune faute ; séparé maintenant des pécheurs, il est désormais plus haut que les cieux. Il n’a pas besoin, comme les autres grands prêtres, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses péchés personnels, puis pour ceux du peuple ; cela, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même.

    Répons

    R/ Jésus, tu es prêtre pour l’éternité !


    V/ Par la puissance de ta vie, R/


    V/ Par ton inlassable intercession, R/


    V/ Par l’offrande de toi-même, R/

    Antienne

    Tous ceux que le Père m'a donnés viendront à moi : je les garderai près de moi à jamais. Alléluia !

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    R/

    Reste avec nous, Seigneur Jésus.


    Toi qui rejoignais sur le chemin d’Emmaüs tes disciples découragés,
    soutiens la foi de ceux qui doutent.


    Toi qui ouvris leur intelligence au sens des Écritures,
    apprends-nous qu’il faut souffrir avec toi pour entrer dans ta gloire.


    Toi qui t’es fait reconnaître à la fraction du pain,
    permets que nos partages révèlent ta présence.


    Toi qui brûles nos cœurs de la joie de Pâques,
    fais qu’elle nous porte vers ceux qui s’éloignent tout tristes.


    Toi le Vivant, qui ne meurs plus,
    donne ta vie à ceux qui ont connu la mort.


    Notre Père

    Oraison

    Viens au secours de ta famille, Seigneur, sois généreux pour elle : tu lui as donné la grâce de la foi, accorde-lui aussi une part dans la résurrection de ton Fils.


  • Saint Parfait de Cordoue

    Prêtre et martyr à Cordoue (✝ 850)

    Il desservait une paroisse et, comme tous ses confrères, il savait qu'il risquait sa tête à vouloir convertir les musulmans. martyre de San Perfecto de CórdobaIl se méfia donc quand deux musulmans l'abordant dans la rue lui demandèrent ce qu'il pensait de Mahomet et de Jésus car, disaient-ils, "nous ne désirons que nous instruire". Il se mit à leur prouver que Mahomet était un faux prophète et que seul Jésus était le sauveur. Ils souhaitèrent le bonjour à saint Parfait, le laissèrent rentrer tranquillement chez lui, puis quelques jours après, ils le dénoncèrent à des amis. Traduit devant le tribunal arabe, il fut condamné à mort. Une fois encore et publiquement, il dit ce qu'il pensait de Mahomet et du Coran. Son culte passa en France puisque les chanoines de la cathédrale de Paris chantèrent longtemps une messe solennelle en son honneur chaque 18 avril.
    - San Perfecto de Córdoba (diocèse de Cordoue - site en espagnol)
    À Cordoue en Andalousie, l’an 850, saint Parfait, moine et martyr. Parce qu’il s’en était pris à la doctrine de Mahomet et avait confessé fermement sa foi dans le Christ Fils de Dieu, il fut mis en prison par les Maures et ensuite tué d’un coup d’épée.

    Martyrologe romain


  • Première lecture

    « Ceux qui s’étaient dispersés annonçaient la Bonne Nouvelle de la Parole là où ils passaient » (Ac 8, 1b- 8)

    Lecture du livre des Actes des Apôtres

    Le jour de la mort d’Étienne,
    éclata une violente persécution
    contre l’Église de Jérusalem.
    Tous se dispersèrent
    dans les campagnes de Judée et de Samarie,
    à l’exception des Apôtres.
    Des hommes religieux ensevelirent Étienne
    et célébrèrent pour lui un grand deuil.
    Quant à Saul, il ravageait l’Église,
    il pénétrait dans les maisons,
    pour en arracher hommes et femmes,
    et les jeter en prison.

    Ceux qui s’étaient dispersés
    annonçaient la Bonne Nouvelle de la Parole
    là où ils passaient.
    C’est ainsi que Philippe, l’un des Sept,
    arriva dans une ville de Samarie,
    et là il proclamait le Christ.
    Les foules, d’un même cœur,
    s’attachaient à ce que disait Philippe,
    car elles entendaient parler des signes qu’il accomplissait,
    ou même les voyaient.
    Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits impurs,
    qui sortaient en poussant de grands cris.
    Beaucoup de paralysés et de boiteux furent guéris.
    Et il y eut dans cette ville une grande joie.

    – Parole du Seigneur.

    Psaume

    (65 (66), 1-3a, 4-5, 6-7a)

    R/ Acclamez Dieu, toute la terre !
    ou : Alléluia !
    (65, 1)

    Acclamez Dieu, toute la terre ;
    fêtez la gloire de son nom,
    glorifiez-le en célébrant sa louange.
    Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables !

    « Toute la terre se prosterne devant toi,
    elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. »
    Venez et voyez les hauts faits de Dieu,
    ses exploits redoutables pour les fils des hommes.

    Il changea la mer en terre ferme :
    ils passèrent le fleuve à pied sec.
    De là, cette joie qu’il nous donne.
    Il règne à jamais par sa puissance.

    Évangile

    « Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle » (Jn 6, 35-40)

    Alléluia. Alléluia.
    Celui qui voit le Fils et croit en lui
    a la vie éternelle, dit le Seigneur ;
    et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
    Alléluia. (Jn 6, 40)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    Jésus disait aux foules :
    « Moi, je suis le pain de la vie.
    Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ;
    celui qui croit en moi n’aura jamais soif.
    Mais je vous l’ai déjà dit :
    vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas.
    Tous ceux que me donne le Père
    viendront jusqu’à moi ;
    et celui qui vient à moi,
    je ne vais pas le jeter dehors.
    Car je suis descendu du ciel
    pour faire non pas ma volonté,
    mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.
    Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé :
    que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés,
    mais que je les ressuscite au dernier jour.
    Telle est la volonté de mon Père :
    que celui qui voit le Fils et croit en lui
    ait la vie éternelle ;
    et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.

    Antienne invitatoire

    Nous te louons, splendeur du Père, Jésus, Fils de Dieu.

    Psaume invitatoire : (94)

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre coeur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le coeur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

    Hymne : O nuit, de quel éclat tu resplendis !

    — CNPL

    Ô nuit, de quel éclat tu resplendis !

    Ô nuit, de quel éclat tu resplendis !
    La mort n'a pu garder dans son étreinte
    Le Fils unique.
    Jésus repousse l'ombre
    Et sort vainqueur :
    Christ est ressuscité !
    Mais c'est en secret,
    Et Dieu seul connaît
    L'instant
    Où triomphe la vie.

    Quelqu'un, près de la croix, n'a pas douté ;
    La Femme jusqu'au jour a porté seule
    L'espoir du monde.
    Sa foi devance l'heure
    Et sait déjà :
    Christ est ressuscité !
    Mais c'est en secret,
    Et Dieu seul connaît
    La joie
    Dont tressaille Marie.

    Jésus, lumière et vie, demeure en nous !
    Pourquoi chercher encore au tombeau vide
    Un autre signe ?
    L'amour jaillit et chante
    Au fond du cœur :
    Christ est ressuscité !
    Mais c'est en secret,
    Et Dieu seul connaît
    Le feu
    Qui s'éveille aujourd'hui.

    Antienne

    Tous les peuples viendront adorer le Seigneur, alléluia.

    Psaume : 85

    1 Écoute, Seigneur, réponds-moi,
    car je suis pauvre et malheureux.
    2 Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu,
    sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi.

    3 Prends pitié de moi, Seigneur,
    toi que j’appelle chaque jour.
    4 Seigneur, réjouis ton serviteur :
    vers toi, j’élève mon âme !

    5 Toi qui es bon et qui pardonnes,
    plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent,
    6 écoute ma prière, Seigneur,
    entends ma voix qui te supplie.

    7 Je t’appelle au jour de ma détresse,
    et toi, Seigneur, tu me réponds.
    8 Aucun parmi les dieux n’est comme toi,
    et rien n’égale tes œuvres.

    9 Toutes les nations, que tu as faites,
    viendront se prosterner devant toi *
    et rendre gloire à ton nom, Seigneur,
    10 car tu es grand et tu fais des merveilles,
    toi, Dieu, le seul.

    11 Montre-moi ton chemin, Seigneur, +
    que je marche suivant ta vérité ;
    unifie mon cœur pour qu’il craigne ton nom.

    12 Je te rends grâce de tout mon cœur,
    Seigneur mon Dieu,
    toujours je rendrai gloire à ton nom ;
    13 il est grand, ton amour pour moi :
    tu m’as tiré de l’abîme des morts.

    14 Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, +
    des puissants se sont ligués pour me perdre :
    ils n’ont pas souci de toi.

    15 Toi, Seigneur,
    Dieu de tendresse et de pitié, *
    lent à la colère,
    plein d’amour et de vérité !

    16 Regarde vers moi,
    prends pitié de moi.
    Donne à ton serviteur ta force,
    et sauve le fils de ta servante.

    17 Accomplis un signe en ma faveur ; +
    alors mes ennemis, humiliés, *
    verront que toi, Seigneur,
    tu m’aides et me consoles.

    Antienne

    Nos yeux contempleront le roi dans sa beauté, alléluia.

    Psaume : CANTIQUE d'Isaïe (Is 33)

    13 Écoutez ce que j'ai fait, gens des lointains ;
    gens d'alentour, sachez quelle est ma force !

    14 Dans Sion, les pécheurs sont terrifiés ;
    un tremblement saisit les pervers :
    « Qui de nous résistera ? c'est un feu dévorant !
    Qui de nous résistera ? c'est une fournaise sans fin ! »

    15 Celui qui va selon la justice et parle avec droiture, +
    qui méprise un gain frauduleux,
    détourne sa main d'un profit malhonnête, *
    qui ferme son oreille aux propos sanguinaires
    et baisse les yeux pour ne pas voir le mal,

    16 Celui-là habitera les hauteurs, *
    hors d'atteinte, à l'abri des rochers.
    Le pain lui sera donné ;
    les eaux lui seront fidèles.

    Antienne

    Toute chair verra le salut de Dieu, alléluia.

    Psaume : 97

    1 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
    car il a fait des merveilles ;
    par son bras très saint, par sa main puissante,
    il s'est assuré la victoire.

    2 Le Seigneur a fait connaître sa victoire
    et révélé sa justice aux nations ;
    3 il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
    en faveur de la maison d'Israël ;
    la terre tout entière a vu
    la victoire de notre Dieu.

    4 Acclamez le Seigneur, terre entière,
    sonnez, chantez, jouez ;
    5 jouez pour le Seigneur sur la cithare,
    sur la cithare et tous les instruments ;
    6 au son de la trompette et du cor,
    acclamez votre roi, le Seigneur !

    7 Que résonnent la mer et sa richesse,
    le monde et tous ses habitants ;
    8 que les fleuves battent des mains,
    que les montagnes chantent leur joie,
    9 à la face du Seigneur, car il vient
    pour gouverner la terre, *
    pour gouverner le monde avec justice
    et les peuples avec droiture !

    Parole de Dieu : (Rm 6, 8-11)

    Si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; sur lui la mort n’a plus aucun pouvoir. Car il est mort, et c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ; lui qui est vivant, c’est pour Dieu qu’il est vivant. De même vous aussi : pensez que vous êtes morts au péché, et vivants pour Dieu en Jésus Christ.

    Répons

    R/ Vous cherchez Jésus, le Crucifié ?
    Il n’est pas ici, il est ressuscité, alléluia !


    V/ Je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. R/


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Zacharie

    Tout homme qui voit le Fils et croit en lui a la vie éternelle. Le Fils le ressuscitera au dernier jour. Alléluia.

    Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
    de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
    prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
    et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
    et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
    au chemin de la paix.

    Intercession

    Jésus Sauveur, manifesté dans la chair,
    arrache à la mort toute chair mortelle.


    R/

    Jésus Christ, Seigneur, alléluia !


    Jésus Seigneur, justifié dans l’Esprit,
    justifie ceux qui confessent ton nom.


    Roi de gloire, apparu aux anges,
    règne sur tous les univers.


    Verbe vivant, proclamé dans les nations,
    sois leur cri de victoire.


    Fils de Dieu, reconnu dans le monde,
    révèle à tous la face du Père.


    Jésus, notre frère, enlevé dans la gloire,
    tu reviendras nous prendre avec toi.


    Notre Père

    Oraison

    Viens au secours de ta famille, Seigneur, sois généreux pour elle : tu lui as donné la grâce de la foi, accorde-lui aussi une part dans la résurrection de ton Fils.


  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Vienne la nuit de Dieu

    P. Griolet — Levain

    R/ Vienne la nuit de Dieu,
    Vienne la nuit des hommes,
    Vienne toute la paix,
    Ô nuit de Jésus Christ !
    (Alléluia ! Amen !)

    Toi que j'ai cherché, Seigneur,
    En ce jour,
    Toi que j'ai reçu,
    Donne-moi le repos de ce jour !

    Toi que j'ai chanté, Seigneur,
    En ce jour,
    Toi que j'ai prié,
    Donne-moi le repos de ce jour !

    Toi que j'ai nié, Seigneur,
    En ce jour,
    Toi que j'ai aimé,
    Donne-moi le repos de ce jour !

    R/ Vienne la nuit de Dieu,
    Vienne la nuit des hommes,
    Vienne toute la paix,
    Ô nuit de Jésus Christ !
    (Alléluia ! Amen !)

    Antienne

    Alléluia, alléluia, alléluia !

    Psaume : 142

    1 Seigneur, entends ma prière ; +
    dans ta justice écoute mes appels, *
    dans ta fidélité réponds-moi.
    2 N’entre pas en jugement avec ton serviteur :
    aucun vivant n’est juste devant toi.

    3 L’ennemi cherche ma perte,
    il foule au sol ma vie ;
    il me fait habiter les ténèbres
    avec les morts de jadis.
    4 Le souffle en moi s’épuise,
    mon cœur au fond de moi s’épouvante.

    5 Je me souviens des jours d’autrefois,
    je me redis toutes tes actions, *
    sur l’œuvre de tes mains je médite.
    6 Je tends les mains vers toi,
    me voici devant toi comme une terre assoiffée.

    7 Vite, réponds-moi, Seigneur :
    je suis à bout de souffle !
    Ne me cache pas ton visage :
    je serais de ceux qui tombent dans la fosse.

    8 Fais que j’entende au matin ton amour,
    car je compte sur toi.
    Montre-moi le chemin que je dois prendre :
    vers toi, j’élève mon âme !

    9 Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur :
    j’ai un abri auprès de toi.
    10 Apprends-moi à faire ta volonté,
    car tu es mon Dieu.
    Ton souffle est bienfaisant :
    qu’il me guide en un pays de plaines.

    11 Pour l’honneur de ton nom,
    Seigneur, fais-moi vivre ;
    à cause de ta justice, tire-moi de la détresse.
    [12]

    Parole de Dieu : 1 P 5, 8-9a

    Soyez sobres, soyez vigilants : votre adversaire, le démon, comme un lion qui rugit, va et vient, à la recherche de sa proie. Résistez-lui avec la force de la foi.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
    * Alléluia, alléluia.
    V/ Écoute et viens me délivrer. *
    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Syméon

    Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons ; nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix. Alléluia.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Dieu qui es fidèle et juste, réponds à ton Église en prière, comme tu as répondu à Jésus, ton serviteur. Quand le souffle en elle s’épuise, fais-la vivre du souffle de ton Esprit : qu’elle médite sur l’œuvre de tes mains, pour avancer, libre et confiante, vers le matin de sa Pâque.

    Bénédiction

    Que le Seigneur tourne vers nous son visage et nous apporte la paix. Amen.

    Hymne : Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia

    Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia,
    car le Seigneur que tu as porté, alléluia,
    est ressuscité comme il l'avait dit, alléluia,
    Reine du ciel, prie Dieu pour nous, alléluia.

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Louange à toi, Seigneur Jésus

    CFC — CNPL

    Louange à toi, Seigneur Jésus

    Louange à toi, Seigneur Jésus !
    L'humble chemin de ta venue
    guide nos pas jusqu'au salut.

    R/ Alléluia, alléluia ! alléluia !

    La mort n'a pu garder sa proie,
    l'enfer vaincu s'ouvre à ta voix,
    l'amour triomphe par la croix.

    Voici la tombe descellée,
    et ses témoins, pour l'annoncer,
    sont envoyés au monde entier.

    Tu es vivant, gloire à ton nom !
    Hâte le temps où nous pourrons
    vivre sans fin dans ta maison.

    Antienne

    Paix sur vous, me voici. Soyez sans crainte. Alléluia.

    Psaume : 124

    1 Qui s’appuie sur le Seigneur
    ressemble au mont Sion : *
    il est inébranlable,
    il demeure à jamais.

    2 Jérusalem, des montagnes l’entourent ; *
    ainsi le Seigneur : il entoure son peuple
    maintenant et toujours.

    3 Jamais le sceptre de l’impie
    ne pèsera sur la part des justes, *
    de peur que la main des justes
    ne se tende vers l’idole.

    4 Sois bon pour qui est bon, Seigneur,
    pour l’homme au cœur droit. *
    5 Mais ceux qui rusent et qui trahissent,
    que le Seigneur les rejette avec les méchants !

    Paix sur Israël !

    Antienne

    Mets ton espoir, Israël, dans le Seigneur, alléluia.

    Psaume : 130

    1 Seigneur, je n’ai pas le cœur fier
    ni le regard ambitieux ; *
    je ne poursuis ni grands desseins,
    ni merveilles qui me dépassent.

    2 Non, mais je tiens mon âme
    égale et silencieuse ; *
    mon âme est en moi comme un enfant,
    comme un petit enfant contre sa mère.

    3 Attends le Seigneur, Israël, *
    maintenant et à jamais.

    Psaume : CANTIQUE (Ap 4-5)

    R/ Puissance, honneur et gloire à l'Agneau de Dieu !

    4.11Tu es digne, Seigneur notre Dieu, *
    de recevoir
    l'honneur, la gloire et la puissance.

    C'est toi qui créas l'univers ; *
    tu as voulu qu'il soit :
    il fut créé.

    5.9Tu es digne, Christ et Seigneur, *
    de prendre le Livre
    et d'en ouvrir les sceaux. R/

    Car tu fus immolé, +
    rachetant pour Dieu, au prix de ton sang, *
    des hommes de toute tribu,
    langue, peuple et nation.

    10 Tu as fait de nous, pour notre Dieu,
    un royaume et des prêtres, *
    et nous régnerons sur la terre.

    12 Il est digne, l'Agneau immolé, +
    de recevoir puissance et richesse,
    sagesse et force, *
    honneur, gloire et louange. R/

    Parole de Dieu : 1 P 2, 4-5

    Approchez-vous du Seigneur : il est la pierre vivante, que les hommes ont éliminée mais que Dieu a choisie parce qu’il en connaît la valeur. Vous aussi, soyez des pierres vivantes qui servent à construire le Temple spirituel, et vous serez le sacerdoce saint, présentant des offrandes spirituelles que Dieu pourra accepter à cause du Christ Jésus.

    Répons

    R/ Jésus dit aux disciples : La paix soit avec vous.


    * Alléluia, alléluia.


    V/ Avance ton doigt, mets ta main dans mon côté. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne

    Le pain de Dieu est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde, alléluia.

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Après avoir connu l’obscurité du tombeau,
    tu es entré dans la lumière à jamais nouvelle ;
    Seigneur Jésus, entends notre prière :


    R/

    Roi de gloire, exauce-nous !


    Christ, vainqueur des ténèbres,
    accorde à tous les membres de ton Corps
    de mener jusqu’au bout le combat de la foi.


    Donne aux catéchistes et aux théologiens
    la passion de ta vérité.


    Que les évêques, les prêtres et les diacres
    conduisent ton peuple avec zèle et discernement.


    Par la puissance de ta croix glorieuse,
    que tes disciples ouvrent les prisons, brisent les chaînes, libèrent les opprimés.


    Tu es descendu aux enfers pour en ramener les captifs,
    entraîne-les vers la libre Jérusalem.


    Notre Père

    Oraison

    Seigneur, tu ouvres ton Royaume à ceux qui renaissent de l’eau et de l’Esprit : fais croître en eux la grâce pour que, déjà purifiés de leurs fautes, ils ne rendent vaine aucune de tes promesses.


  • Sainte Kateri Tekakwitha

    Indienne (✝ 1680)

     

    Kateri est la première sainte indienne du continent nord-américain. Elle est née d'une mère algonquine chrétienne et d'un père agnier (Les Algonquins, les Agniers - ou Iroquois - et les Hurons étaient des tribus des Indiens d'Amérique du Nord) en 1656 à Ossernenon (Auriesville, New York), où les saints Isaac Jogues, René Goupil et Jean de la Lande avaient versé leur sang pour la foi. Fille de chef, elle refusa d'être mariée et convertit celui qu'elle devait épouser. La bienheureuse Kateri Tekakwitha, le lys des iroquois
    Après bien des péripéties, elle trouve refuge à la mission jésuite Saint-François-Xavier sur le Saint-Laurent. Là elle mènera une vie de prière et de travail exemplaire. Elle y mourra en 1680.
    En savoir plus sur le site des jésuites
    Tekakwitha. Née en 1656 à Ossernenon (USA), elle était fille d'un chef mohawh et d'une algonquine catholique, baptisée et éduquée par des missionnaires français. La variole la priva à quatre ans de sa famille, et elle-même resta défigurée et handicapée des suites de l'infection. Adoptée par un parent chef d'une tribu voisine, elle affermit sa foi et fut baptisée par un missionnaire à l'âge de vingt ans. Marginalisée et menacée par sa famille, qui ne comprenait pas sa conversion, elle échappa à leur persécution et fonda à Kahnawake une communauté d'indiens chrétiens, vivant dans la prière, la pénitence et le soin des malades. Elle mourut en 1680, invoquant Jésus, après avoir fait vœu de chasteté l'année précédente. La tradition affirme que ses cicatrices disparurent pour faire place à un beau visage, et qu'à son enterrement de nombreux malades furent guéris. Son procès en canonisation fut ouvert en 1884, Pie XII la proclama vénérable en 1943 et Jean-Paul II bienheureuse en 1980 (fête le 14 juillet). Elle occupe une place particulière dans la dévotion des amérindiens catholiques du Canada et des Etats-Unis. (VIS 20111220)
    Kateri Tekakwitha (1656-1680), laïque, béatifiée le 22 juin 1980: Le Lys des Agniers. (diocèse d'Edmundston)
    21 octobre 2012 - canonisation à Rome de Jacques Berthieu, Pedro Calungsod, Giovanni Battista Piamarta, Maria Carmen Sallés y Barangueras, Marianne Cope, Kateri Tekakwitha, Anna Schäffer - Livret de la célébration avec biographies en plusieurs langues.
    Un internaute canadien nous signale:
    "Elle est décédée le 17 avril 1680, et sa fête dans le calendrier des saints et bienheureux du Canada est fixée au 17 avril."
    À Sault dans le Québec, en 1680, la bienheureuse Catherine Tekakwitha, vierge. Née dans une tribu indienne, baptisée le jour de Pâques, elle offrit à Dieu la virginité qu’elle s’était appliquée à conserver avant d’être chrétienne, même si elle fut en butte à des menaces et à de multiples vexations.

    Martyrologe romain

    "Qui est-ce qui m'apprendra ce qu'il y a de plus agréable à Dieu afin que je le fasse?"

     


  • Première lecture

    « Seigneur Jésus, reçois mon esprit » (Ac 7, 51 – 8,1a)

    Lecture du livre des Actes des Apôtres

    En ces jours-là,
    Étienne disait au peuple, aux anciens et aux scribes :
    « Vous qui avez la nuque raide,
    vous dont le cœur et les oreilles sont fermés à l’Alliance,
    depuis toujours vous résistez à l’Esprit Saint ;
    vous êtes bien comme vos pères !
    Y a-t-il un prophète que vos pères n’aient pas persécuté ?
    Ils ont même tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste,
    celui-là que maintenant vous venez de livrer et d’assassiner.
    Vous qui aviez reçu la loi sur ordre des anges,
    vous ne l’avez pas observée. »
    Ceux qui écoutaient ce discours
    avaient le cœur exaspéré
    et grinçaient des dents contre Étienne.
    Mais lui, rempli de l’Esprit Saint,
    fixait le ciel du regard :
    il vit la gloire de Dieu,
    et Jésus debout à la droite de Dieu.
    Il déclara :
    « Voici que je contemple les cieux ouverts
    et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. »
    Alors ils poussèrent de grands cris
    et se bouchèrent les oreilles.
    Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui,
    l’entraînèrent hors de la ville
    et se mirent à le lapider.
    Les témoins avaient déposé leurs vêtements
    aux pieds d’un jeune homme appelé Saul.
    Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi :
    « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. »
    Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte :
    « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. »
    Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort.

    Quant à Saul, il approuvait ce meurtre.

    – Parole du Seigneur.

    Psaume

    (30 (31), 3bc.4, 6.7b.8a, 17.20cd)

    R/ En tes mains, Seigneur,
    je remets mon esprit.
    ou : Alléluia !
    (30, 6a)

    Sois le rocher qui m’abrite,
    la maison fortifiée qui me sauve.
    Ma forteresse et mon roc, c’est toi :
    pour l’honneur de ton nom, tu me guides et me conduis.

    En tes mains je remets mon esprit ;
    tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.
    Moi, je suis sûr du Seigneur.
    Ton amour me fait danser de joie.

    Sur ton serviteur, que s’illumine ta face ;
    sauve-moi par ton amour.
    Tu combles, à la face du monde,
    ceux qui ont en toi leur refuge.

    Évangile

    « Ce n’est pas Moïse, c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel » (Jn 6, 30-35)

    Alléluia. Alléluia.
    Moi, je suis le pain de la vie, dit le Seigneur,
    celui qui vient à moi n’aura jamais faim.
    Alléluia. (Jn 6, 35)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    la foule dit à Jésus :
    « Quel signe vas-tu accomplir
    pour que nous puissions le voir, et te croire ?
    Quelle œuvre vas-tu faire ?
    Au désert, nos pères ont mangé la manne ;
    comme dit l’Écriture :
    Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. »
    Jésus leur répondit :
    « Amen, amen, je vous le dis :
    ce n’est pas Moïse
    qui vous a donné le pain venu du ciel ;
    c’est mon Père
    qui vous donne le vrai pain venu du ciel.
    Car le pain de Dieu,
    c’est celui qui descend du ciel
    et qui donne la vie au monde. »
    Ils lui dirent alors :
    « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. »
    Jésus leur répondit :
    « Moi, je suis le pain de la vie.
    Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ;
    celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.

    Antienne invitatoire

    Le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia !

    Psaume invitatoire : (94)

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre coeur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le coeur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

    Hymne : Lumière aux nuits de mort

    Cl. Bernard — CNPL

    Lumière aux nuits de mort

    R/Lumière aux nuits de mort,
    feu de Pâque aujourd'hui,
    allume un chant d'espoir,
    Dieu de Pâque dans nos vies.

    Fini le temps du Golgotha,
    fini le cri du Fils de l'homme,
    finie la croix,
    sinon pour l'homme
    que nous sommes.
    Où donc est ta victoire,
    Jésus ressuscité ?

    Fini le temps du Serviteur,
    fini le soir du Fils de l'homme,
    finie la peur,
    sinon pour l'homme
    que nous sommes.
    Où donc est ta victoire,
    Jésus ressuscité ?

    Premier réveil au Dieu de vie,
    premier matin du Fils de l'homme,
    premier réveil
    aussi pour l'homme
    que nous sommes.
    Où donc est ta victoire,
    ô mort du Premier-Né ?

    Encore le temps des Golgotha,
    encore la soif au cœur de l'homme,
    immense croix
    du Fils de l'homme
    que nous sommes.
    Où donc est ta victoire,
    ô mort du Premier-Né ?

    Viendra le temps de nos soleils,
    viendra ton jour, ô Fils de l'homme,
    en toi réveil
    de tout cet homme
    que nous sommes.
    Ton Souffle est notre Pâque,
    Jésus ressuscité !

    Antienne

    En toi, Seigneur, ton peuple se réjouit, alléluia.

    Psaume : 84

    2 Tu as aimé, Seigneur, cette terre,
    tu as fait revenir les déportés de Jacob ;
    3 tu as ôté le péché de ton peuple,
    tu as couvert toute sa faute ;
    4 tu as mis fin à toutes tes colères,
    tu es revenu de ta grande fureur.

    5 Fais-nous revenir, Dieu, notre salut,
    oublie ton ressentiment contre nous.
    6 Seras-tu toujours irrité contre nous,
    maintiendras-tu ta colère d’âge en âge ?

    7 N’est-ce pas toi qui reviendras nous faire vivre
    et qui seras la joie de ton peuple ?
    8 Fais-nous voir, Seigneur, ton amour,
    et donne-nous ton salut.

    9 J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ? +
    Ce qu’il dit, c’est la paix
    pour son peuple et ses fidèles ; *
    qu’ils ne reviennent jamais à leur folie !
    10 Son salut est proche de ceux qui le craignent,
    et la gloire habitera notre terre.

    11 Amour et vérité se rencontrent,
    justice et paix s’embrassent ;
    12 la vérité germera de la terre
    et du ciel se penchera la justice.

    13 Le Seigneur donnera ses bienfaits,
    et notre terre donnera son fruit.
    14 La justice marchera devant lui,
    et ses pas traceront le chemin.

    Antienne

    Nous espérions dans le Seigneur, il nous a donné la paix, alléluia.

    Psaume : CANTIQUE d'Isaïe (Is 26)

    1 Nous avons une ville forte ! *
    Le Seigneur a mis pour sauvegarde
    muraille et avant-mur.

    2 Ouvrez les portes ! *
    Elle entrera, la nation juste,
    qui se garde fidèle.

    3 Immuable en ton dessein, tu préserves la paix,
    la paix de qui s'appuie sur toi.

    4 Prenez appui sur le Seigneur, à jamais,
    sur lui, le Seigneur, le Roc éternel.

    7 La droiture est le chemin du juste ;
    tu traces pour le juste un sentier droit.

    8 Oui, sur le chemin de tes jugements,
    Seigneur, nous t'espérons.

    Vers ton nom, vers la mémoire de toi,
    va le désir de l'âme.

    9 Mon âme, la nuit, te désire,
    et mon esprit, au fond de moi,
    te guette dès l'aurore.

    Quand s'exercent tes jugements sur la terre,
    les habitants du monde apprennent la justice.

    12 Seigneur, tu nous assures la paix :
    dans toutes nos oeuvres,
    toi-même agis pour nous.

    Antienne

    Déjà notre terre a donné son fruit ; que les peuples se réjouissent, alléluia.

    Psaume : 66

    2 Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
    que son visage s’illumine pour nous ;
    3 et ton chemin sera connu sur la terre,
    ton salut, parmi toutes les nations.

    R/ 4 Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;
    qu’ils te rendent grâce tous ensemble !

    5 Que les nations chantent leur joie,
    car tu gouvernes le monde avec justice ;
    tu gouvernes les peuples avec droiture,
    sur la terre, tu conduis les nations.

    R/ 6 Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;
    qu’ils te rendent grâce tous ensemble !

    7 La terre a donné son fruit ;
    Dieu, notre Dieu, nous bénit.
    8 Que Dieu nous bénisse,
    et que la terre tout entière l’adore !

    Parole de Dieu : (Ac 13, 30-33)

    Dieu a ressuscité Jésus d’entre les morts. Il est apparu pendant plusieurs jours à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple. Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle : la promesse que Dieu avait faite à nos pères, il l’a entièrement accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus ; c’est ce qui est écrit au psaume deuxième : Tu es mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré.

    Répons

    R/ Ô Christ, tu es le Fils du Dieu vivant.


    * Alléluia, alléluia !


    V/ Tu es ressuscité d’entre les morts. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Zacharie

    Ce n’est pas Moïse, c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Alléluia.

    Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
    de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
    prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
    et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
    et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
    au chemin de la paix.

    Intercession

    Ô Christ, tu as choisi des femmes pour annoncer ta résurrection aux Apôtres,
    — fais que nous recevions leur témoignage.


    R/

    Exauce-nous, Seigneur de gloire !


    Tu t’es fait connaître de Marie qui te cherchait parmi les morts,
    — prononce le nom qui nous retournera vers toi.


    Tu as laissé vide le tombeau, 
    — garde-nous de te chercher où tu n’es pas.


    Tu es monté vers ton Père et notre Père,
    — suscite parmi tes frères des témoins de ta présence.


    Notre Père

    Oraison

    Seigneur, tu ouvres ton Royaume à ceux qui renaissent de l’eau et de l’Esprit : fais croître en eux la grâce pour que, déjà purifiés de leurs fautes, ils ne rendent vaine aucune de tes promesses.


  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : En toi Seigneur, nos vies reposent

    CFC — CNPL

    En toi Seigneur, nos vies reposent
    Et prennent force dans la nuit ;
    Tu nous prépares à ton aurore
    Et tu nous gardes dans l'Esprit.

    Déjà levé sur d'autres terres,
    Le jour éveille les cités ;
    Ami des hommes, vois leur peine
    Et donne-leur la joie d'aimer.

    Vainqueur du mal et des ténèbres,
    Ô Fils de Dieu ressuscité,
    Délivre-nous de l'adversaire
    Et conduis-nous vers ta clarté !

    Antienne

    Alléluia, alléluia, alléluia !

    Psaume : 85

    1 Écoute, Seigneur, réponds-moi,
    car je suis pauvre et malheureux.
    2 Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu,
    sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi.

    3 Prends pitié de moi, Seigneur,
    toi que j’appelle chaque jour.
    4 Seigneur, réjouis ton serviteur :
    vers toi, j’élève mon âme !

    5 Toi qui es bon et qui pardonnes,
    plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent,
    6 écoute ma prière, Seigneur,
    entends ma voix qui te supplie.

    7 Je t’appelle au jour de ma détresse,
    et toi, Seigneur, tu me réponds.
    8 Aucun parmi les dieux n’est comme toi,
    et rien n’égale tes œuvres.

    9 Toutes les nations, que tu as faites,
    viendront se prosterner devant toi *
    et rendre gloire à ton nom, Seigneur,
    10 car tu es grand et tu fais des merveilles,
    toi, Dieu, le seul.

    11 Montre-moi ton chemin, Seigneur, +
    que je marche suivant ta vérité ;
    unifie mon cœur pour qu’il craigne ton nom.

    12 Je te rends grâce de tout mon cœur,
    Seigneur mon Dieu,
    toujours je rendrai gloire à ton nom ;
    13 il est grand, ton amour pour moi :
    tu m’as tiré de l’abîme des morts.

    14 Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, +
    des puissants se sont ligués pour me perdre :
    ils n’ont pas souci de toi.

    15 Toi, Seigneur,
    Dieu de tendresse et de pitié, *
    lent à la colère,
    plein d’amour et de vérité !

    16 Regarde vers moi,
    prends pitié de moi.
    Donne à ton serviteur ta force,
    et sauve le fils de ta servante.

    17 Accomplis un signe en ma faveur ; +
    alors mes ennemis, humiliés, *
    verront que toi, Seigneur,
    tu m’aides et me consoles.

    Parole de Dieu : 1 Th 5, 9b-10

    Dieu nous a destinés à entrer en possession du salut par notre Seigneur Jésus Christ, mort pour nous afin de nous faire vivre avec lui, que nous soyons encore éveillés ou déjà endormis dans la mort.

    Répons

    R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
    * Alléluia, alléluia.
    V/ C’est toi qui nous rachètes, Seigneur,
    Dieu de vérité. *
    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne de Syméon

    Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons ; nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix. Alléluia.

    Cantique de Syméon (Lc 2)

    29 Maintenant, ô Maître souverain, +
    tu peux laisser ton serviteur s'en aller
    en paix, selon ta parole.

    30 Car mes yeux ont vu le salut
    31 que tu préparais à la face des peuples :

    32 lumière qui se révèle aux nations
    et donne gloire à ton peuple Israël.

    Oraison

    Seigneur, tandis que nous dormirons en paix, fais germer et grandir jusqu’à la moisson la semence du Royaume des cieux que nous avons jetée en terre par le travail de cette journée.

    Bénédiction

    Que le Seigneur fasse resplendir sur nous son visage et nous accorde sa grâce. Amen.

    Hymne : Ô Vierge Marie, quelle joie ! Alléluia !

    Ô Vierge Marie, quelle joie ! Alléluia !
    Celui que tu as un jour enfanté, alléluia !
    Ressuscité, s'en est allé, alléluia !
    Pour nous, prie le Seigneur Dieu, alléluia !

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Pâque de Jésus Christ Sauveur !

    — CNPL

    Pâque de Jésus Christ

    Pâque de Jésus Christ Sauveur !
    Il règne en sa victoire,
    Triomphe de l'amour :
    Ses bras ouverts en croix
    Dressent vers Dieu
    L'angoisse de la vie
    Et portent vers lui nos cœurs.

    Vivre ressuscités pour Dieu
    Dans la lumière neuve,
    Aurore de la joie :
    Les hommes surgiront
    Au grand espoir
    Qui monte dans leur corps
    À l'aube de ce matin.

    Peuple des baptisés, marqués
    Du Sceau de la promesse,
    Témoins de Jésus Christ,
    Venez manger la chair,
    Boire le sang
    Du Fils aimé de Dieu
    Pour vivre de son Esprit.

    L'heure paraît déjà : veillez !
    Car Dieu dresse la table
    Aux noces de l'Agneau :
    Le Maître et le Seigneur
    Vient nous servir
    Le vin de son retour :
    Victoire de charité.

    Antienne

    Une lumière a surgi, tous les humbles ont été relevés, alléluia.

    Psaume : 122

    1 Vers toi j’ai les yeux levés,
    vers toi qui es au ciel.

    2 Comme les yeux de l’esclave
    vers la main de son maître, +
    comme les yeux de la servante
    vers la main de sa maîtresse, *
    nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
    attendent sa pitié.

    3 Pitié pour nous, Seigneur, pitié pour nous :
    notre âme est rassasiée de mépris.

    4 C’en est trop,
    nous sommes rassasiés *
    du rire des satisfaits,
    du mépris des orgueilleux !

    Antienne

    Le filet s’est rompu, nous sommes libres, alléluia.

    Psaume : 123

    1 Sans le Seigneur qui était pour nous,
    – qu’Israël le redise – +
    2 sans le Seigneur qui était pour nous
    quand des hommes nous assaillirent, *
    3 alors ils nous avalaient tout vivants,
    dans le feu de leur colère.

    4 Alors le flot passait sur nous,
    le torrent nous submergeait ; *
    5 alors nous étions submergés
    par les flots en furie.

    6 Béni soit le Seigneur *
    qui n’a pas fait de nous
    la proie de leurs dents !

    7 Comme un oiseau, nous avons échappé
    au filet du chasseur ; *
    le filet s’est rompu :
    nous avons échappé.

    8 Notre secours est le nom du Seigneur *
    qui a fait le ciel et la terre.

    Antienne

    Béni sois-tu, notre Père, qui nous as bénis dans le Christ !

    Psaume : CANTIQUE (Ep 1).

    3 Qu'il soit béni, le Dieu et Père
    de notre Seigneur, Jésus, le Christ !

    Il nous a bénis et comblés
    des bénédictions de l'Esprit, *
    au ciel, dans le Christ.

    4 Il nous a choisis, dans le Christ,
    avant que le monde fût créé, *
    pour être saints et sans péchés devant sa face
    grâce à son amour.

    5 Il nous a prédestinés
    à être, pour lui, des fils adoptifs *
    par Jésus, le Christ.

    Ainsi l'a voulu sa bonté,
    6 à la louange de gloire de sa grâce, *
    la grâce qu'il nous a faite
    dans le Fils bien-aimé.

    7 En lui, par son sang, *
    nous avons le rachat,
    le pardon des péchés.

    8 C'est la richesse de sa grâce
    dont il déborde jusqu'à nous *
    en toute intelligence et sagesse.

    9 Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, *
    selon que sa bonté l'avait prévu dans le Christ :

    10 pour mener les temps à leur plénitude, +
    récapituler toutes choses dans le Christ, *
    celles du ciel et celles de la terre.

    Parole de Dieu : He 8, 1b-3a

    C'est bien ce grand prêtre-là que nous avons, lui qui s'est assis à la droite de Dieu et qui règne avec lui dans les cieux, après avoir accompli le service du véritable Sanctuaire, et de la véritable Tente dressée par le Seigneur et non par un homme. Le grand prêtre a toujours été chargé d’offrir des dons et des sacrifices.

    Répons

    R/ Gloire à l’Agneau immolé !


    * Alléluia, alléluia !


    V/ Lui qui était mort, est vivant ! *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

    Antienne

    Voici l'œuvre de Dieu, alléluia ! Croyez en celui qu'il a envoyé, alléluia.

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Ô Christ, lumière sans déclin, alors que le jour baisse, reçois le sacrifice de notre louange et notre prière :


    R/

    Reste avec nous, Seigneur Jésus.


    Ô Christ, toujours vivant dans ton Église,
    conduis-la par ton Esprit à la plénitude de la vérité.


    Roi de la création nouvelle,
    tourne nos désirs vers le monde à venir.


    Sauveur du monde,
    révèle ta miséricorde à ceux qui connaissent la maladie, les épreuves et la mort.


    Vainqueur de la mort, reçois nos frères qui ont quitté ce monde,
    et montre-leur ton visage.


    Notre Père

    Oraison

    Dieu qui montres aux égarés la lumière de ta vérité pour qu'ils puissent reprendre le bon chemin, donne à tous ceux qui se déclarent chrétien, de rejeter ce qui est indigne de ce nom, et de rechercher ce qui lui fait honneur.


  • Première lecture

    « Ils ne pouvaient résister à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler » (Ac 6, 8-15)

    Lecture du livre des Actes des Apôtres

    En ces jours-là,
    Étienne, rempli de la grâce et de la puissance de Dieu,
    accomplissait parmi le peuple
    des prodiges et des signes éclatants.
    Intervinrent alors certaines gens de la synagogue dite des Affranchis,
    ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins,
    et aussi des gens originaires
    de Cilicie et de la province d’Asie.
    Ils se mirent à discuter avec Étienne,
    mais sans pouvoir résister
    à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler.
    Alors ils soudoyèrent des hommes pour qu’ils disent :
    « Nous l’avons entendu prononcer
    des paroles blasphématoires
    contre Moïse et contre Dieu. »
    Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les scribes,
    et, s’étant saisis d’Étienne à l’improviste,
    ils l’amenèrent devant le Conseil suprême.
    Ils produisirent de faux témoins, qui disaient :
    « Cet individu ne cesse de proférer des paroles
    contre le Lieu saint et contre la Loi.
    Nous l’avons entendu affirmer
    que ce Jésus, le Nazaréen, détruirait le Lieu saint
    et changerait les coutumes que Moïse nous a transmises. »
    Tous ceux qui siégeaient au Conseil suprême
    avaient les yeux fixés sur Étienne,
    et ils virent que son visage était comme celui d’un ange.

    – Parole du Seigneur.

    Psaume

    (118 (119), 23-24, 26-27, 29-30)

    R/ Heureux ceux qui marchent
    suivant la loi du Seigneur !
    ou : Alléluia !
    (cf. 118, 1)

    Lorsque des grands accusent ton serviteur,
    je médite sur tes ordres.
    Je trouve mon plaisir en tes exigences :
    ce sont elles qui me conseillent.

    J’énumère mes voies : tu me réponds ;
    apprends-moi tes commandements.
    Montre-moi la voie de tes préceptes,
    que je médite sur tes merveilles.

    Détourne-moi de la voie du mensonge,
    fais-moi la grâce de ta loi.
    J’ai choisi la voie de la fidélité,
    je m’ajuste à tes décisions.

    Évangile

    « Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle » (Jn 6, 22-29)

    Alléluia. Alléluia.
    L’homme ne vit pas seulement de pain,
    mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
    Alléluia. (Mt 4, 4b)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    Jésus avait rassasié cinq mille hommes,
    et ses disciples l’avaient vu marcher sur la mer.
    Le lendemain, la foule restée sur l’autre rive
    se rendit compte qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque,
    et que Jésus n’y était pas monté avec ses disciples,
    qui étaient partis sans lui.
    Cependant, d’autres barques, venant de Tibériade,
    étaient arrivées près de l’endroit où l’on avait mangé le pain
    après que le Seigneur eut rendu grâce.
    Quand la foule vit que Jésus n’était pas là,
    ni ses disciples,
    les gens montèrent dans les barques
    et se dirigèrent vers Capharnaüm
    à la recherche de Jésus.
    L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent :
    « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »
    Jésus leur répondit :
    « Amen, amen, je vous le dis :
    vous me cherchez,
    non parce que vous avez vu des signes,
    mais parce que vous avez mangé de ces pains
    et que vous avez été rassasiés.
    Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd,
    mais pour la nourriture qui demeure
    jusque dans la vie éternelle,
    celle que vous donnera le Fils de l’homme,
    lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »
    Ils lui dirent alors :
    « Que devons-nous faire
    pour travailler aux œuvres de Dieu ? »
    Jésus leur répondit :
    « L’œuvre de Dieu,
    c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.


  • Introduction

    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.

     

    Antienne invitatoire

    Nous te louons, splendeur du Père, Jésus, Fils de Dieu.

    Psaume invitatoire : (94)

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre coeur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le coeur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

     

    Hymne : J’ai vu l’eau vive

    CFC — CNPL

    J’ai vu l’eau vive
    jaillissant du cœur du Christ, alléluia !
    Tous ceux que lave cette eau
    seront sauvés et chanteront : alléluia !

    J’ai vu la source
    devenir un fleuve immense, alléluia !
    Les fils de Dieu rassemblés
    chantaient leur joie d’être sauvés, alléluia !

    J’ai vu le Temple
    désormais s’ouvrir à tous, alléluia !
    Le Christ revient victorieux,
    montrant la plaie de son côté, alléluia !

    J’ai vu le Verbe
    nous donner la paix de Dieu, alléluia !
    Tous ceux qui croient en son nom
    seront sauvés et chanteront : alléluia !

     

    Antienne

    Vers toi, Dieu vivant, mon cœur et ma chair crient de joie, alléluia.

    Psaume : 83

    2 De quel amour sont aimées tes demeures,
    Seigneur, Dieu de l’univers !

    3 Mon âme s’épuise à désirer
    les parvis du Seigneur ; *
    mon cœur et ma chair sont un cri
    vers le Dieu vivant !

    4 L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison,
    et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
    tes autels, Seigneur de l’univers,
    mon Roi et mon Dieu !

    5 Heureux les habitants de ta maison :
    ils pourront te chanter encore !
    6 Heureux les hommes dont tu es la force :
    des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

    7 Quand ils traversent la vallée de la soif,
    ils la changent en source ; *
    de quelles bénédictions la revêtent
    les pluies de printemps !

    8 Ils vont de hauteur en hauteur,
    ils se présentent devant Dieu à Sion.

    9 Seigneur, Dieu de l’univers, entends ma prière ;
    écoute, Dieu de Jacob.
    10 Dieu, vois notre bouclier,
    regarde le visage de ton messie.

    11 Oui, un jour dans tes parvis
    en vaut plus que mille.
    J’ai choisi de me tenir sur le seuil,
    dans la maison de mon Dieu, *
    plutôt que d’habiter
    parmi les infidèles.

    12 Le Seigneur Dieu est un soleil,
    il est un bouclier ; *
    le Seigneur donne la grâce,
    il donne la gloire.

    Jamais il ne refuse le bonheur
    à ceux qui vont sans reproche.

    13 Seigneur, Dieu de l’univers,
    heureux qui espère en toi !

     

    Antienne

    Tous les peuples viendront vers la maison de Dieu, alléluia.

    Psaume : CANTIQUE d'Isaïe (Is 2)

    2 Il arrivera dans les derniers jours +
    que la montagne de la maison du Seigneur
    se tiendra plus haute que les monts, *
    s'élèvera au-dessus des collines.

    Vers elle, afflueront toutes les nations
    3 et viendront des peuples nombreux.

    Ils diront : “ Venez !
    montons à la montagne du Seigneur, *
    à la maison du Dieu de Jacob !

    « Qu'il nous enseigne ses chemins,
    et nous irons par ses sentiers. »

    Oui, la loi sortira de Sion,
    et de Jérusalem, la parole du Seigneur.

    4 Il sera l'arbitre des nations
    et jugera des peuples nombreux.

    De leurs épées, ils forgeront des socs,
    et de leurs lances, des faucilles.

    Jamais nation contre nation
    ne lèvera l'épée ; *
    ils n'apprendront plus la guerre.

    5 Venez, maison de Jacob !
    Allons, dans la lumière du Seigneur.

     

    Antienne

    Dites à tous les peuples : le Seigneur règne, alléluia.

    Psaume : 95

    1 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
    chantez au Seigneur, terre entière,
    2 chantez au Seigneur et bénissez son nom !

    De jour en jour, proclamez son salut,
    3 racontez à tous les peuples sa gloire,
    à toutes les nations ses merveilles !

    4 Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
    redoutable au-dessus de tous les dieux :
    5 néant, tous les dieux des nations !

    Lui, le Seigneur, a fait les cieux :
    6 devant lui, splendeur et majesté,
    dans son sanctuaire, puissance et beauté.

    7 Rendez au Seigneur, familles des peuples
    rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
    8 rendez au Seigneur la gloire de son nom.

    Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis,
    9 adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :
    tremblez devant lui, terre entière.

    10 Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
    Le monde, inébranlable, tient bon.
    Il gouverne les peuples avec droiture.

    11 Joie au ciel ! Exulte la terre !
    Les masses de la mer mugissent,
    12 la campagne tout entière est en fête.

    Les arbres des forêts dansent de joie
    13 devant la face du Seigneur, car il vient,
    car il vient pour juger la terre.

    Il jugera le monde avec justice, *
    et les peuples selon sa vérité !

     

    Parole de Dieu : (Rm 10, 8-10)

    Nous lisons dans l’Écriture : « La Parole est près de toi ; elle est dans ta bouche et dans ton cœur. » Cette Parole, c’est le message de la foi que nous proclamons. Donc, si tu affirmes de ta bouche que Jésus est Seigneur, si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé. Celui qui croit du fond de son cœur devient juste ; celui qui, de sa bouche, affirme sa foi parvient au salut.

    Répons

    R/ Jésus s’est levé du tombeau.


    * Alléluia, alléluia !


    V/ Lui qui fut cloué pour nous sur le bois. *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

     

    Antienne de Zacharie

    Ne cherchez pas les nourritures qui passent, mais le pain qui demeure en vie éternelle, alléluia.

    Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
    de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
    prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
    et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
    et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
    au chemin de la paix.

     

    Intercession

    Ô Christ, à ta résurrection, tu as brisé les portes du séjour des morts.


    R/

    Par ta victoire, sauve-nous, alléluia


    Ô Christ, ami de Dieu, tu n’as pas connu la corruption.


    Ô Christ, ton corps, qui reposait dans l’espérance, a resurgi.


    Ô Christ, en passant de ce monde au Père, tu nous montres le chemin de la vie.


    Ô Christ, ton cœur exulte et ton âme est en fête.


    Ô Christ, près de toi, la plénitude, l’éternité de la joie.


    Notre Père

    Oraison

    Dieu qui montres aux égarés la lumière de ta vérité pour qu'ils puissent reprendre le bon chemin, donne à tous ceux qui se déclarent chrétien, de rejeter ce qui est indigne de ce nom, et de rechercher ce qui lui fait honneur.

     


  • Mgr Habert :

    pourquoi consacrer le diocèse à la Vierge Marie ?


19.03.2013