• « Quiconque mourra revêtu de cet habit sera sauvé »

    « Quiconque mourra revêtu de cet habit sera sauvé » 

    La voyante de Fatima, sœur Lucie a fortement insisté sur l'importance du scapulaire, lors d’une conversation le 15 octobre 1950 avec le père Rafferty. « Dans beaucoup de livres sur Fatima, fit remarquer le père Rafferty, les auteurs ne mentionnent pas le scapulaire lorsqu'ils présentent le message de Fatima ». « Ah ! Qu'ils ont tort, s'écria la voyante, le scapulaire est le signe de notre consécration au Cœur Immaculé de Marie. »

    Le père Rafferty voulant savoir si les dirigeants de l'Armée bleue (1) avaient raison d'insister sur le port du scapulaire, sœur Lucie répondit : « Oui, cette pratique est indispensable pour accomplir les requêtes de Notre Dame de Fatima.

    • Diriez-vous que le scapulaire est aussi indispensable que le rosaire ?
    • Le scapulaire et le rosaire sont inséparables. »

    En effet, l'habit marque l'appartenance de celui qui le porte à la personne de qui il l'a reçu et, en retour, de la protection de cette personne. Ainsi, dans toute armée, l'engagement à servir entraîne le port d'un uniforme. De la même façon, le scapulaire manifeste, de la part de celui qui le porte, l'appartenance à Marie et, de la part de Notre Dame, l'engagement à le secourir en toute occasion, particulièrement à l'heure de la mort.

    Le port du scapulaire est un acte très simple qui n'exige qu'un petit effort, celui de se le faire imposer par un prêtre, puis de le porter constamment sur soi. Malheureusement, cette pratique est souvent délaissée alors que l'effort qu'elle réclame est plus facile que la récitation quotidienne du chapelet, par exemple.

    C'est d'autant plus dommage qu'au port du scapulaire est attachée la grâce de la persévérance finale. Au XIIIe siècle, Notre Dame apparaissant à saint Simon Stock lui confia : Quiconque mourra revêtu de cet habit sera sauvé. Cette promesse a été reconnue depuis par l'Église et est en parfaite cohérence avec les paroles de Notre Dame le 13 juin 1917 : À qui embrassera cette dévotion (du Cœur Immaculé de Marie), je promets le Salut ; ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par moi pour orner son trône. 

    (1) L’Armée bleue de Marie ou l'armée bleue de Notre-Dame de Fátima, aujourd'hui connu sous le nom de Apostolat mondial de Fátima

     

    « Marie est grande parce qu’elle veut rendre Dieu grand Ce Corps que nous recevons de l'autel… »

19.03.2013