• Office des vêpres 6 juillet 2018 vendredi, 13ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Paire

    Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Le soir peut revenir

    P. Fertin — CNPL

    R/Le soir peut revenir
    Et la nuit,
    Si Jésus nous redit
    De quel Esprit nous sommes.

    Vienne Jésus pour dissiper
    Le brouillard et les doutes :
    Sa parole donnée
    Est soleil sans déclin.

    Vienne Jésus pour surmonter
    La fatigue des jours :
    Il est l’eau de la source
    Et le pain de la vie.

    Vienne Jésus pour dominer
    La frayeur du naufrage :
    N’est-il pas le seul Maître
    Du navire et des flots ?

    Vienne Jésus pour consoler
    De la mort implacable,
    En frère premier-né
    Relevé du tombeau !

    R/Le soir peut revenir
    Et la nuit,
    Si Jésus nous redit
    L’Amour qui nous fait vivre

    Antienne

    Guéris mon âme, Seigneur, et je saurai que tu m’aimes.

    Psaume : 40

    2 Heureux qui pense au pauvre et au faible :
    le Seigneur le sauve au jour du malheur !
    3 Il le protège et le garde en vie, heureux sur la terre.
    Seigneur, ne le livre pas à la merci de l'ennemi !
    4 Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrance :
    si malade qu'il soit, tu le relèves.

    5 J'avais dit : « Pitié pour moi, Seigneur,
    guéris-moi, car j'ai péché contre toi ! »
    6 Mes ennemis me condamnent déjà :
    « Quand sera-t-il mort ? son nom, effacé ? »
    7 Si quelqu'un vient me voir, ses propos sont vides ;
    il emplit son cœur de pensées méchantes,
       il sort, et dans la rue il parle.

    8 Unis contre moi, mes ennemis murmurent,
    à mon sujet, ils présagent le pire :
    9 « C'est un mal pernicieux qui le ronge ;
    le voilà couché, il ne pourra plus se lever. »
    10 Même l'ami, qui avait ma confiance
    et partageait mon pain, m'a frappé du talon.

    11 Mais toi, Seigneur, prends pitié de moi ;
    relève-moi, je leur rendrai ce qu'ils méritent.
    12 Oui, je saurai que tu m'aimes
    si mes ennemis ne chantent pas victoire.
    13 Dans mon innocence tu m'as soutenu
    et rétabli pour toujours devant ta face.

    14 Béni soit le Seigneur,
       Dieu d'Israël, *
    depuis toujours et pour toujours !
       Amen ! Amen !

    Psaume : 45

    2 Dieu est pour nous refuge et force,
    secours dans la détresse, toujours offert.
    3 Nous serons sans crainte si la terre est secouée,
    si les montagnes s'effondrent au creux de la mer ;
    4 ses flots peuvent mugir et s'enfler,
    les montagnes, trembler dans la tempête :

    (R/) (Il est avec nous,
    le Seigneur de l'univers ;
    citadelle pour nous,
    le Dieu de Jacob !)

    5 Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,
    la plus sainte des demeures du Très-Haut.
    6 Dieu s'y tient : elle est inébranlable ;
    quand renaît le matin, Dieu la secourt.
    7 Des peuples mugissent, des règnes s'effondrent ;
    quand sa voix retentit, la terre se défait.

    (R/) 8 (Il est avec nous,
    le Seigneur de l'univers ;
    citadelle pour nous,
    le Dieu de Jacob !)

    9 Venez et voyez les actes du Seigneur,
    comme il couvre de ruines la terre.
    10 Il détruit la guerre jusqu'au bout du monde,
    il casse les arcs, brise les lances, incendie les chars :
    11 « Arrêtez ! Sachez que je suis Dieu.
    Je domine les nations, je domine la terre. »

    (R/) 12 (Il est avec nous,
    le Seigneur de l'univers ;
    citadelle pour nous,
    le Dieu de Jacob !)

    Antienne

    Toi seul es saint, toi seul es le Seigneur !

    Psaume : CANTIQUE (Ap 15)

    3 Grandes, merveilleuses, tes œuvres,
    Seigneur, Dieu de l'univers !

    Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,
    Roi des nations.

    4 Qui ne te craindrait, Seigneur ?
    À ton nom, qui ne rendrait gloire ?

    Oui, toi seul es saint ! +
    Oui, toutes les nations viendront
       et se prosterneront devant toi ; *
    oui, ils sont manifestés, tes jugements.

    Parole de Dieu : Rm 15, 1-3

    C’est un devoir pour nous, les forts, de porter l’infirmité des faibles et de ne pas rechercher ce qui nous plaît. Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain, en vue du bien, pour édifier. Le Christ, en effet, n’a pas recherché ce qui lui plaisait mais, comme il est écrit : « Les insultes de tes insulteurs sont tombées sur moi. »

    Répons

    R/ Qui perd sa vie la trouvera !


    V/ Pas de plus grand amour que de donner sa vie
    pour celui qu’on aime. R/


    V/ Sans regarder à ce qui plaît,
    le Christ s’est livré lui-même. R/

    Antienne

    Tu nous as sauvés, Seigneur, nous te rendons grâce à jamais.

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    À l’heure où le Christ souffrit sur la croix, nous prions pour les membres souffrants de son Corps :


    R/

    Kyrie eleison.


    Libérateur des prisonniers,

    Justice des condamnés,


    Force des malades,

    Espoir des mourants,


    Lumière des aveugles,

    Richesse des pauvres,


    Pain des affamés,

    Toi, l’ami des hommes.


    Notre Père

    Oraison

    Seigneur notre Dieu, que la passion de ton Fils illumine nos esprits pour nous rendre prêts à porter le joug que son amour nous fera trouver léger. Lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

    « Sainte Maria Goretti martyre à 12 ans (✝ 1902)Office des complies 6 juillet 2018 vendredi, 13ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Paire »

19.03.2013