• Office des vêpres 13 avril 2019 samedi, 5ème Semaine de Carême —

    Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

    Hymne : Voici que s’ouvrent pour le Roi

    D. Rimaud — CNPL

    Voici que s'ouvrent pour le Roi
    les portes de la Ville :
    Hosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
    Pourquoi fermerez-vous sur moi
    la pierre du tombeau,
    dans le jardin ?

    R/ Dieu sauveur, oublie notre péché
    Mais souviens-toi de ton amour
    Quand tu viendras dans ton Royaume.

    Je viens, monté sur un ânon,
    en signe de ma gloire :
    Hosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
    Pourquoi me ferez-vous sortir
    au rang des malfaiteurs,
    et des maudits ?

    Vos rues se drapent de manteaux
    jetés sur mon passage :
    Hosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
    Pourquoi souillerez-vous mon corps
    de pourpre et de crachats,
    mon corps livré ?

    Vos mains me tendent les rameaux
    pour l'heure du triomphe :
    Hosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
    Pourquoi blesserez-vous mon front
    de ronce et de roseaux,
    en vous moquant ?

    Antienne

    Depuis longtemps je vous enseigne dans le temple et vous ne m’avez pas arrêté, maintenant vous allez me crucifier.

    Psaume : 118-14

    105 Ta parole est la lumière de mes pas,
    la lampe de ma route.
    106 Je l’ai juré, je tiendrai mon serment,
    j’observerai tes justes décisions.
    107 J’ai vraiment trop souffert, Seigneur ;
    fais-moi vivre selon ta parole.
    108 Accepte en offrande ma prière, Seigneur :
    apprends-moi tes décisions.
    109 À tout instant j’expose ma vie :
    je n’oublie rien de ta loi.
    110 Des impies me tendent un piège :
    je ne dévie pas de tes préceptes.
    111 Tes exigences resteront mon héritage,
    la joie de mon cœur.
    112 Mon cœur incline à pratiquer tes commandements :
    c’est à jamais ma récompense.

    Antienne

    Le Seigneur vient à mon secours, je ne ressens pas les outrages.

    Psaume : 15

    1 Garde-moi, mon Dieu :
    j'ai fait de toi mon refuge.
    2 J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
    Je n'ai pas d'autre bonheur que toi. »

    3 Toutes les idoles du pays,
       ces dieux que j'aimais, +
    ne cessent d'étendre leurs ravages, *
    et l'on se rue à leur suite.
    4 Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
    leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

    5 Seigneur, mon partage et ma coupe :
    de toi dépend mon sort.
    6 La part qui me revient fait mes délices ;
    j'ai même le plus bel héritage !

    7 Je bénis le Seigneur qui me conseille :
    même la nuit mon cœur m'avertit.
    8 Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
    il est à ma droite : je suis inébranlable.

    9 Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
    ma chair elle-même repose en confiance :
    10 tu ne peux m'abandonner à la mort
    ni laisser ton ami voir la corruption.

    11 Tu m'apprends le chemin de la vie : +
    devant ta face, débordement de joie !
    À ta droite, éternité de délices !

    Antienne

    Le Seigneur Jésus s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix.

    Psaume : CANTIQUE (Ph 2)

    6 Le Christ Jésus, +
    ayant la condition de Dieu, *
    ne retint pas jalousement
    le rang qui l'égalait à Dieu.
    7 Mais il s'est anéanti, *
    prenant la condition de serviteur.

    Devenu semblable aux hommes, +
    reconnu homme à son aspect, *
    8 il s'est abaissé,
    devenant obéissant jusqu'à la mort, *
    et la mort de la croix.

    9 C'est pourquoi Dieu l'a exalté : *
    il l'a doté du Nom
    qui est au-dessus de tout nom,

    10 afin qu'au nom de Jésus
    tout genou fléchisse *
    au ciel, sur terre et aux enfers,

    11  et que toute langue proclame :
    « Jésus Christ est Seigneur » *
    à la gloire de Dieu le Père.

    Parole de Dieu : 1 P 1, 18-21

    Vous le savez : ce qui vous a libérés de la vie sans but que vous meniez à la suite de vos pères, ce n’est pas l’or et l’argent, car ils seront détruits ; c’est le sang précieux du Christ, l’Agneau sans défaut et sans tache. Dieu l’avait choisi dès avant la création du monde, et il l’a manifesté à cause de vous, en ces temps qui sont les derniers. C’est par lui que vous croyez en Dieu, qui l’a ressuscité d’entre les morts et lui a donné la gloire ; ainsi vous mettez votre foi et votre espérance en Dieu.

    Répons

    R/ Jésus, souviens-toi de nous,
    quand tu viendras dans ton Royaume.


    V/ Toi qui ne repousses pas le cœur brisé, R/


    V/ Toi qui t’es fait obéissant jusqu’à la mort, R/


    V/ Par ton côté ouvert, par tes mains transpercées, R/

    Antienne

    Louange à toi, Jésus, Fils de David et notre Roi ; tu es le Sauveur du monde, celui qu’annonçaient les prophètes.

    Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent ;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

    Intercession

    Jésus, le Roi des siècles, entre à Jérusalem ; il marche vers sa mort ; implorons-le :


    R/

    Oublie notre péché, prends pitié de nous !


    Jésus, Fils de David,
    comme un voleur tu auras les mains liées.


    Jésus, Fils de David,
    comme une pierre inutile tu seras rejeté.


    Jésus, Fils de David,
    comme un prophète tu seras tué hors de la ville.


    Jésus, Fils de David,
    comme un agneau tu seras immolé.


    Jésus, fils de l’homme et Fils de Dieu,
    fais entrer nos morts dans la Jérusalem céleste.


    Notre Père

    Oraison

    Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer au genre humain quel abaissement il doit imiter, tu as voulu que notre Sauveur, dans un corps semblable au nôtre, subisse la mort de la croix : accorde-nous cette grâce de retenir les enseignements de sa passion et d’avoir part à sa résurrection. Lui qui règne.

    « Sainte Ida de Louvain Femme du Comte de Boulogne (✝ 1113) ou Ide. Office des complies 13 avril 2019 samedi, 5ème Semaine de Carême — »

19.03.2013