• Les regards d’amour sont ceux qui nous espèrent

    19 février - Téléchargez les images

    Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite, car aujourd'hui il me faut demeurer chez toi.» (Luc 19, 5)

    Aimer quelqu’un, c’est aimer en espérant, en faisant grandir l’autre. Jésus voit toujours ce qui est en germe en chacun d’entre nous. Il ne regarde pas simplement ce que nous montrons ou ce que nous connaissons de nous-mêmes, il nous appelle à devenir ce que nous sommes, à devenir fils de Dieu.

    Comment voulez-vous que Jésus aime Zachée s’il regarde simplement Zachée comme un collecteur d’impôts ? Mais non, quand il regarde Zachée, il l’aime parce que le regard qu’il pose sur lui est un regard qui espère.

    Un regard qui n’espère pas en l’autre est un regard complètement fermé. Si un époux aime son épouse simplement pour ce qu’elle est aujourd’hui, il ne l’aimera pas jusqu’au chemin de l’espérance, parce qu’aimer, c’est espérer.

    Quand un homme et une femme décident de se marier, ce n’est pas la question de savoir s’ils ont toutes les qualités qu’il faut mais d’oser espérer en ce qui est en devenir. Quand on les voit après leur mariage, quelque chose est advenu, une humanité est là, quelque chose de nouveau est apparu.

    Aimer quelqu’un, c’est aimer en espérant, en faisant grandir l’autre. Les vrais regards d’amour sont ceux qui nous espèrent dans ce qu’il y a de bon, de bien, de grand, de beau en nous. Ne restons pas bloqués sur ce que chacun d’entre nous montrons de nous-mêmes ou de ce que les autres montrent d’eux-mêmes.

    Dieu nous demande de nous aimer les uns les autres tels que nous sommes appelés à devenir en lui. Soyons des prophètes : aimons ce que la personne est appelée à devenir en Dieu. C’est cela qui aidera chacun à grandir, à se laisser transformer et surtout à percevoir où est le chemin de sa joie.

    > Écouter...

    Extrait de retraite adressée à des jeunes qui désirent devenir prêtres, donnée par Mgr Beau, Évêque auxiliaire de Paris.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Œuvre de miséricorde : visiter les prisonniers.Œuvre de miséricorde : conseiller celui qui est perdu. »

19.03.2013